(c) C. Secq

Le phosphore et le potassium sont indispensables à la formation des fruits.

 

graminees

Les graminées, les bambous sont exigeants en azote.

 

viburnum VL

Les arbustes à fleurs sont exigeants en potasse

 

Rubriques transverses

 

massif tulipes VL

 

 

Les besoins des plantes pour croître et se développer

Pour croitre, se développer et fructifier, une plante a besoin d'eau, de lumière et d'éléments nutritifs.

Le végétal fabrique sa matière organique à partir d'eau et de gaz carbonique (CO2) en exploitant l'énergie solaire : c'est le phénomène de la photosynthèse. Elle puise dans le sol les éléments minéraux et l'eau nécessaires à sa croissance.

Les principaux éléments nutritifs dont la plante a besoin sont l'azote, le phosphore et le potassium. La plante puise également des éléments indispensables en plus petites quantités (calcium, magnésium, soufre...) et des oligo-éléments en très petites quantités (fer, manganèse, zinc, cuivre, bore, molybdène…).

Connaître avant d'intervenir

Les végétaux prélèvent les éléments nutritifs du sol. Il est donc nécessaire d'entretenir la fertilité du sol en reconstituant ses réserves par des apports de matières fertilisantes adaptés. Ces apports sont à réaliser en fonction de la richesse du sol et des besoins des plantes.

L’analyse de votre sol par un laboratoire vous permettra entre autres, de connaître sa teneur en éléments majeurs et oligo-éléments. Il sera alors possible de corriger les carences éventuelles en apportant les compléments dont il a besoin.

Toutes les plantes n’ont pas les mêmes besoins

Certaines espèces sont plus gourmandes en certains éléments nutritifs que d'autres. Par exemple :

  • Cultures exigeantes en azote : gazon, graminées et bambous, arbustes, plantes vertes d'intérieur, légumes feuilles.
  • Cultures exigeantes en phosphore : principalement les espèces à fleurs et à fruits et légumes graines.
  • Cultures exigeantes en potasse : arbres fruitiers, arbustes à fleurs, fraisiers, rosiers, bulbes, légumes racines.

 

Il faut donc tenir compte des besoins spécifiques de chaque plante, pour éviter les conséquences liées à des carences, d’excès ou de déséquilibre. Par exemple,

  • Des feuilles décolorées, pâles, peuvent indiquer un manque d'azote. Les feuilles jaunes, aux nervures bien vertes, indiquent une carence en fer (chlorose).
  • Un apport en excès ou en mauvaise condition peut créer une brûlure directe du feuillage.  
  • Des grappes de fleurs qui ne se transforment pas en fruits (phénomène de coulure).
  • Un apport excessif d’azote sur les tomates provoque un excès de la végétation au détriment de la floraison et de fructification.

 

<<< Nourrir le sol et les plantes