Quand ?

On apporte généralement à l’automne ou au début de l’hiver, les engrais destinés à nourrir le sol (engrais de fond) ; Immédiatement avant plantation ou en cours de culture, les engrais destinés à nourrir les plantes.

 

Comment lire une étiquette ?

etiquette engrais CS

La formule est présentée de la manière suivante : 6-4-8 signifie 6% d'azote, 4% de phosphore et 8 % de potasse

 

RESPECTER LES DOSES PRESCRITES

plus encore dans les petits jardins de ville.

 

petit jardin familial VL

 

 

Rubriques transverses

 

Insecte et nénuphar Photo V Lebourgeois

 

 

Engrais organique ou engrais minéral?

Il existe trois catégories d'engrais : les engrais organiques, les engrais minéraux, et les engrais organo-minéraux

Les engrais organiques

Les engrais organiques constituent la base de tout programme de fertilisation de fond, avant d'avoir recours aux engrais minéraux. Ils présentent deux avantages :

  • Ils libèrent les éléments nutritifs assimilables par la plante par minéralisation progressive, évitant ainsi les risques de lessivage.
  • Certains d’entre eux, d’origine végétale, contribuent à enrichir le sol en matières organiques, comme un amendement (engrais vert, compost, fumiers…)

Les principaux engrais organiques sont la corne broyée, le sang desséché, le tourteau de ricin... Pour en savoir plus sur les normes et les étiquettes des engrais organiques, consultez le site de la CAS.

Le cas des engrais verts

On appelle engrais vert une culture qui n'est pas destinée à être récoltée, mais enfouie dans le sol pour l'enrichir en matières organiques. Les espèces les plus utilisées sont les suivantes : phacélie, moutarde, vesce.... Les plantes sont semées, puis détruites mécaniquement ou par le gel, avant d'être incorporées au sol. Cette technique s’intègre dans le principe de rotation des cultures. Elle convient notamment aux grands potagers.

Les engrais minéraux

Ce sont des substances d'origine minérale, produites soit par l'industrie chimique, soit par l'exploitation de gisements naturels (phosphate, potasse). Ils apportent à la plante des éléments minéraux directement assimilables. Ils ont donc une action rapide.

Les engrais minéraux simples apportent un seul élément : engrais azotés, phosphatés et potassiques.

La plupart des engrais minéraux de synthèse à destination du jardin sont des formules composées (N-P-K-Mg) adaptées aux différents besoins des cultures.

Avant d'utiliser un engrais minéral chimique:

Assurez-vous sur l’étiquette qu'il est homologué (Norme française NFU 42001 à 42004, ou norme CE) et vérifiez les teneurs garanties pour chaque élément fertilisant, exprimées en % du poids ou du volume de produit. Assurez-vous de respecter scrupuleusement les doses recommandées pour éviter la fragilisation et les brûlures sur les plantes et bien sûr la pollution des milieux.

Engrais organique ou minéral ?

Le jardinier raisonnable donnera la priorité aux engrais organiques. Attention cependant à ne pas diaboliser les uns et à sous-estimer l'impact environnemental des autres : il existe aujourd'hui des engrais minéraux chimiques « retard » dont l'enrobage permet une libération progressive de leurs éléments nutritifs. Ils contribuent à limiter les risques de lessivage, alors qu'un  surdosage d'engrais organique liquide, comme par exemple le lisier, pourra conduire à une pollution des eaux.

Une minéralisation d’un apport excessif d’azote organique rend  les plantes plus sensibles aux maladies.  L’excès d’azote est également contraire à la qualité organoleptique (goût) des fruits et légumes.

Tout est question de mesure : il faut éviter les surdosages au motif erroné que « ça ne peut pas faire de mal » ; tout comme il serait utopique de s'attendre à de belles plantes sans aucun apport d'engrais, car il faut compenser leurs prélèvements pour ne pas appauvrir le sol.