De nombreux oiseaux sont insectivores, favoriser leur présence est une forme de biocontrôle.

 

<i>Aphidius</i> sp. observant un puceron © G. Carcassès, SNHF

Certains insectes pondent dans d'autres à la manière de cette micro-guêpe. Ces parasitoïdes sont des auxiliaires très précieux au jardin.

 

Un piège à phéromones permettant d'attirer des adultes du carpocapse des pommes et des poires.

 

Cristaux de Bacillus thuringiensis, un micro-organisme utilisé en lutte biologique.

 

Rubriques transverses

Biocontrôle et plan Ecophyto

Le plan Ecophyto vise à réduire progressivement l’utilisation de pesticides en France. Cet objectif implique de développer et promouvoir des techniques de remplacement, le biocontrôle étant l’une d’entre elles. Récemment, deux initiatives concernant le biocontrôle ont été mises en œuvre.

Mesurer l'utilisation du biocontrôle en France

La première initiative est l’établissement d’un indicateur spécifique permettant d’évaluer l’utilisation des produits de biocontrôle (excepté les macroorganismes). Grâce à cet indicateur, il est désormais possible de suivre l'évolution du recours à ces méthodes.

Promouvoir l'utilisation des méthodes de biocontrôle

D'autre part, le Ministère de l’Agriculture a présenté en avril 2011 une feuille de route "Biocontrôle" comprenant douze actions concrètes à mettre en œuvre au cours des deux prochaines années.

La première des actions de cette feuille de route proposait  un engagement de tous les acteurs du plan Ecophyto, en zones agricoles et en zones non agricoles, à promouvoir les stratégies de biocontrôle, à informer sur leur utilisation ou encore à contribuer à développer et commercialiser de nouveaux outils de biocontrôle.