Bande de glue sur arbre Photo C Secq

Bande de glu contre les insectes rampants

 

 

piège à pheromone contre les carpocapses

Contre les carpocapses
du pommier et du poirier :
piège à pheromone

 

 

Bandelette oeufs de chrysope

Bandelette d'oeufs de chrysope. Une larve de chrysope peut manger 250 à 500 pucerons en 3 semaines.

 

 

Pour en savoir plus

Ce chapitre sera prochainement enrichi d'informations complémentaires. Vous pouvez dés à présent consulter :

le guide des bons soins au jardin sur site de l'Union pour la Protection des jardins,

 

Rubriques transverses

Privilégier les méthodes alternatives

Pour éviter l’usage des pesticides au jardin, il existe des méthodes alternatives d’autant plus faciles à utiliser que l’on aura diagnostiqué tôt l’origine d’un problème et que le niveau d’infestation sera faible.

Utiliser les méthodes manuelles

Pour détruire les ‘mauvaises herbes’, le désherbage manuel à la main, à l’aide d'une binette, d'un sarcloir ou d'une houe est évidemment la méthode la plus écologique ! A l’inverse, l’utilisation d’une houe rotative mécanique (type motobineuse) peut provoquer la multiplication de mauvaises herbes vivaces. Découvrez les méthodes alternatives pour éliminer les plantes indésirables.

Ramasser les adultes et les larves de doryphore des pommes de terre, les chenilles sur les feuilles ou encore écraser les œufs, couper la première branche infectée ou arracher et brûler le premier plant infecté par un champignon sont des gestes qui peuvent permettre d’enrayer une attaque à son origine.

Utiliser les prédateurs naturels pour lutter contre les ravageurs

La lutte biologique consiste à favoriser, voire à introduire dans les cultures les ennemis naturels des ravageurs appelés "auxiliaires biologiques". Bactéries, insectes, acariens ou nématodes, ils agissent en dévorant ou en parasitant le ravageur, ses larves ou ses œufs. Par exemple, la larve de coccinelle est un auxiliaire très efficace au service du jardinier. Elle mange les pucerons qui sucent la sève des plantes. Utilisés par les horticulteurs professionnels, les auxiliaires sont aussi mis à disposition des jardiniers amateurs, vendus dans les points de vente spécialisés ou par correspondance.

Les auxiliaires sont introduits à proximité des ravageurs, afin qu’ils puissent s'établir et se multiplier. Il faut que l’équilibre se crée entre la population d’auxiliaires et de ravageurs. Si le jardinier utilise des pesticides pour détruire les ravageurs, il peut détruire les auxiliaires soit directement par le produit utilisé, soit indirectement en affamant les auxiliaires puisque leur nourriture est détruite momentanément.

Lire notre rubrique Encourager la biodiversité au jardin

Mettre en place des barrières ou des pièges contre les animaux parasites

Les pièges mécaniques à taupe, les voiles anti-insectes, les filets de protection contre les  oiseaux, les colliers de glue empêchant les fourmis de remonter le long des troncs sont autant de barrières mécaniques simples et efficaces pour empêcher les animaux présents de nuire aux cultures et aux récoltes.

Télécharger la fiche annexe sur la protection contre les ravageurs

Les préparations d'origine naturelle

Plusieurs préparations d'origine naturelle (végétale, minérale ou animale) peuvent être utilisées au jardin, notamment les préparations naturelles peu préoccupantes (PNPP), composées exclusivement :

 

  • Soit de substances de base dont l’activité principale n’est pas phytopharmaceutique mais utile à la protection des cultures, par exemple le vinaigre blanc pour nettoyer les outils ;
  • Soit de substances naturelles à usage biostimulant,  dont l’activité n’est pas phytopharmaceutique. Elles stimulent généralement la vitalité des plantes en agissant sur la nutrition.

Attention : ce n'est pas parce qu'un produit est d'origine naturelle qu'il n'est pas dangereux ou polluant. Les mêmes recommandations de protection, de dosage et de précaution d'application que pour les produits chimiques de synthèse s'imposent.

Télécharger la fiche sur les produits naturels de protection des cultures

Ecouter les astuces du jardinage à préparer soi même