Suivez-nous !

 

Jardiner Autrement est présent sur Twitter, suivez-nous et soyez informés en direct des actus, des nouveautés du site et des évènements à venir!

 

 

Thelocactus bicolor

 

Echinopsis bruchii

 

Rubriques transverses

Initiatives

Les jardins du béton

02 Juillet 2015

Le jardin sur le toit © SNHF

Amélie, chargée de projet Jardiner Autrement, s'est rendue le 1er juillet au "Jardin sur le toit" dans le 20e arrondissement de Paris, pour participer aux Ateliers d'été de l'agriculture urbaine et de la biodiversité organisés par Natureparif. L'après-midi était animé par l'association ARFOG-Lafayette, qui agit pour l'insertion professionnelle de personnes en difficulté, et le Papotager d'Isabeille, un jardin collectif situé dans l'Oise. Le thème de l'atelier était le rôle de lien social de l'agriculture urbaine entre les habitants d'un quartier. Au delà des échanges très intéressants avec les participants, ce fût l'occasion de visiter un magnifique jardin riche en biodiversité et entretenu sans produits phytosanitaires.

"Le jardin sur le toit" est une expérience pilote de la Ville de Paris conçu en 2009 par des architectes. Il est situé sur le toit d'un gymnase et sa surface est de 1000 m2. C'est un des trois jardins collectifs d'insertion sociale gérés par ARFOG Lafayette. Un des appartements du gymnase sert de local pour les outils et de lieu d'acceuil pour les adultes et enfants participant aux ateliers de jardinage. Différentes parcelles composent le jardin. La plupart ont une épaisseur de terre de 40 cm, sauf celle du fond où le sol de 80 cm est planté d'arbres. Les arbres de Judée seront prochainement remplacés par un verger. Quatre ruches sont installées près du local produisent du miel pour 2 apiculteurs et les jardiniers.

La principale difficulté rencontrée est l'appauvrissement rapide du sol du fait de sa faible profondeur. Le compost produit par les logements voisins ne suffisant pas, les jardiniers récupèrent les invendus du marché pour le compléter. L'association manque également de paillage et essaie de nouer des partenariats avec les parcs publics. Les rendements sont variables selon le climat de l'année, c'est pourquoi une grande diversité de plantes est cultivée. Mais l'objectif de l'association est avant tout de favoriser les échanges entre des habitants du quartier issus de classes socio-professionnelles différentes. C'est un succès car les animateurs du jardin constatent chaque jour l'évolution des personnes éloignées de l'emploi (allocataires du RSA, handicapés...) qui viennent cultiver leur bien-être et se réinsérer petit à petit dans la société.

 

   

Concours "Artistes en herbes"

23 Février 2015

Logo du concoursL’association Loiret Nature Environnement lance un événement-concours grand public pour favoriser l’acceptation de la végétation spontanée qui pousse en ville, de manière artistique et créative.
L'association propose de favoriser la connaissance des plantes sauvages spontanées, dites "mauvaises herbes", et d'encourager leur acceptation, en mobilisant des groupes pour réaliser, sur l’espace public, une oeuvre artistique et éphémère mettant en scène les végétaux poussant sur les trottoirs de quartier.

Ecoles, associations, centres de loisirs, espaces jeunes et autres groupes constitués du département du Loiret sont invités à participer en s'inscrivant avant le 13 mars.
Après l’exposition des oeuvres et leur présentation sur le site internet courant mai-juin, les trois projets qui auront le plus retenu l’attention du public seront récompensés.

> En savoir plus

   

Page 1 sur 67