<< Juin 2012 >>
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30

 

Suivez-nous !

 

Jardiner Autrement est présent sur Twitter, suivez-nous et soyez informés en direct des actus, des nouveautés du site et des évènements à venir!

 

 

Thelocactus bicolor

 

Echinopsis bruchii

 

Rubriques transverses

Actualités

La papaye sauvée par une guêpe

23 Janvier 2014

Papayer (c) C. Secq, SNHFL’Inde a subi il y a peu les méfaits dévastateurs d’un ravageur nommé Paracoccus Marginatus sur ses cultures de papayers. Cette cochenille, venue du Mexique, a causé en l’espace d’une année une chute de la production de 80% et une perte économique annuelle estimée à 180 millions d’euros.

La solution est venue tout simplement d’une guêpe qui a été disséminée sur les cultures parasitées et dont la particularité est de phagocyter l’insecte phytophage au cœur de ses organes internes. La guêpe provoque ainsi la mort du ravageur par l’intermédiaire de ses larves voraces lors de l’éclosion.

L’introduction et la diffusion d’un macro-organisme auxiliaire peut permettre de parvenir rapidement à une auto-régulation naturelle. Cette technique de lutte biologique, forme de biocontrôle, repose sur l’utilisation de " guerriers " naturels ou parasitoïdes capables d’éradiquer les bio-agresseurs sans recourir à un traitement chimique.

> En savoir plus

> Plus d'information sur les parasitoïdes

   

Avis de l’EFSA sur les néonicotinoïdes

21 Janvier 2014

Abeille (c) H. Surmely, SNHFL’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a identifié, à la demande de la commission européenne, les risques liés à l’utilisation de trois insecticides de la  famille des néonicotinoïdes (clothianidine, imidaclopride, thiaméthoxame).

Les avis des scientifiques récemment publiés sont unanimes et font état d’un risque significatif pour les abeilles en incriminant l’utilisation de ces trois molécules dans le traitement des semences et des granules.

Libérées et transportées par le vent à l’occasion des semis, ces substances exposent dangereusement les populations d’abeilles à la poussière volatile, au pollen et au nectar contaminés ou à la guttation de la plante, notamment sur le maïs.

Les experts de l’EFSA restent néanmoins mesurés vis-à-vis de la généralisation de ce risque pour l’ensemble des cultures. Les agrochimistes quant à eux accusent le coup mais ont de leur côté fait appel à un cabinet de consultant pour publier un rapport sur les bénéfices des néonicotinoïdes en agriculture.

> En savoir plus

   

Journée de conférences et d’échanges "Fleurs & floraison" le 30 janvier à Paris

17 Janvier 2014

Rose (c) H. Surmely, SNHFAdaptées à leur environnement et accompagnant les saisons, comment les plantes à fleurs captent-elles les signaux qui distinguent les périodes de l'année ? Comment les fleurs se développent-elles ? Comment se forment les fruits et les graines ?

La SNHF et la Société Française d’Orchidophilie (SFO) se proposent d'explorer les différentes facettes de cet aspect fondamental de la vie des plantes lors d'une journée de conférences et d'échanges le 30 janvier à Paris.

> En savoir plus

   

Page 36 sur 153