Des bactéries du sol protègent contre la sécheresse

Certaines bactéries, dites rhizobactéries, jouent un rôle majeur pour les plantes. Une étude montpelliéraine révèle ainsi leur effet protecteur contre la sécheresse, pouvant réduire jusqu’à 50% la mortalité des plantes en cas de forte sécheresse.

Ces bactéries suscitent un intérêt grandissant en agronomie, car elles sont capables d’interagir avec les racines des plantes pour optimiser la « productivité végétale ». Parmi elles, Phyllobacterium brassicacearum, isolée au niveau des racines du colza, s’avère être la plus efficace pour stimuler la croissance de cette culture.

Une approche biologique spécifique a notamment permis de révéler en présence de cette bactérie une modification coordonnée des mécanismes physiologiques dans le sens d’une optimisation du prélèvement de l’eau dans le sol et d’une réduction des pertes d’eau au niveau des stomates des feuilles. Ces découvertes soulignent ainsi l’intérêt de l’étude des interactions entre plantes et bactéries pour améliorer la tolérance à la sécheresse.

En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *