L'observation régulière de son jardin suffit à déceler les premiers signes d'une attaque. Parfois une observation minutieuse s'impose pour identifier le bioagresseur.

 

 

L'observation de l'ensemble du jardin donne l'état général des cultures.

 

 

C'est en approchant que l'on prend parfois sur le fait le ravageur : ici un criocère du lys.

 

Rubriques transverses

Le diagnostic, qu'est ce que c'est ?

Le diagnostic vous permet de reconnaître une maladie, un ravageur ou un trouble non parasitaire. C’est l’observation des signes visuels et comportementaux de vos plantes qui vous guident vers le responsable. En effet, le raisonnement employé est proche de celui de la conduite d’une enquête.

Cela revient à examiner dans un ordre logique toutes les pistes possibles et à se poser une série de questions.

1ère étape : Observer

Observer régulièrement ses plantes, son jardin, fait partie des plaisirs du jardinier. Les plantes du jardin sont autant de cas particuliers, chacune avec son cortège de bioagresseurs potentiels.

L’observation fréquente permet souvent de prendre des décisions rapides comme supprimer une feuille, un rameau, voire une plante entière afin de préserver le reste de la culture.

Pour poser un diagnostic plusieurs étapes s’imposent :

  • Conduisez votre enquête du détail à l’ensemble. Par exemple si vous trouvez une feuille anormale : est-ce aussi le cas des autres feuilles, des plantes alentours de la même espèce, d’autres espèces?
  • Observez également l’environnement : exposition, changements récents du climat (coup de gel, forte pluie, forte chaleur), conditions du sol
  • Observez l’évolution des dégâts. Une plante plus atteinte vous permet-elle de voir une progression des dégâts ?

2ème étape : Analyser

Qu’avez-vous vu exactement sur votre plante ? Pour vous aider à identifier le responsable, nous vous proposons de classer les observations en trois catégories : une larve, un adulte ou un dégât.

N’oubliez pas que certains insectes ou petits animaux sont des auxiliaires du jardinier. Il est important de savoir les reconnaître pour favoriser leur présence.

Découvrez les clefs d’un bon diagnostic, les sources du désordre et sur ma plante j’ai vu… pour avancer dans votre diagnostic.