Le virus est composé d'une enveloppe de protéines (en orange et jaune) et de son information génétique (en violet). Il détraque les cellules qui meurent ensuite.

 

Les bactéries vivent en colonie et se multiplient très vite. Leur prolifération gêne le fonctionnement cellulaire.

 

Les filaments de mycélium de ce champignon sont très visibles. Ceux qui causent des maladies aux plantes détruisent les parties infectées et en consomment le contenu.

 

Les insectes se reconnaissent à leurs trois paires de pattes, leurs deux antennes et leur découpage tête, torax, abdomen. Ils possèdent en général deux paires d'ailes.

 

Les acariens possèdent 4 paires de pattes.

 

Les excroissances présentes sur les végétaux sont des galles, plusieurs organismes peuvent les causer.

 

Rubriques transverses

Commencer le diagnostic: sur ma plante j'ai vu...

Ayant éliminé les origines non parasitaires, vous souhaitez maintenant déterminer qui attaque vos plantes. Nous avons divisé les causes potentielles en trois catégories, vous voyez une larve, un ravageur adulte ou seulement un dégât.

Dans la chaine alimentaire, les plantes sont souvent le premier maillon indispensable. Il existe plusieurs grandes familles de bioagresseurs. Voici une courte présentation de chacune d’elles.

pictogramme de maladieLes virus sont les plus petits de tous les bioagresseurs. Invisibles à l’œil nu, ils sont inactifs lorsqu’ils ne sont pas dans un hôte. Ils causent généralement des tâches en mosaïque sur les feuilles. Comme les virus ne peuvent pas être soignés chez les plantes, il faut réduire les sources de contamination telles que les piqures d’insectes, les outils de taille mal désinfectés…

pictogramme de maladieMesurant environ un micromètre, les bactéries entrent dans les plantes au niveau des blessures et des ouvertures naturelles. Causant des taches sur les feuilles ou des chancres sur l’écorce, les bactéries se révèlent souvent à cause des sécrétions visqueuses qui les caractérisent. Lorsque l’infection se généralise, elle mène à la destruction des plants malades.

pictogramme de maladieLes champignons qui attaquent les plantes ne forment pas tous des champignons à chapeaux. Ce sont leurs filaments qui colonisent les plantes et causent les symptômes. Ce groupe représente un des plus gros ennemis des plantes au jardin car peu de solutions curatives existent.

pictogramme insecteLes nématodes, vers microscopiques du sol, peuvent attaquer vos plantes au niveau des racines et parfois remonter dans la tige. L’attaque cause un arrêt de croissance et le dépérissement de la plante. Certains nématodes naturellement présents sont auxiliaires contre les larves d’insectes du sol par exemple.

Rendez-vous dans la section dégât pour plus d’info sur ces bioagresseurs.

 

pictogramme insecteLes insectes sont recouverts d’une carapace plus ou moins dure. Cette dernière les empêche de grandir progressivement. Lors de leur développement de l’œuf à l’adulte, ils doivent donc muer pour pouvoir grandir. Pour différencier la larve et l’adulte nous avons préparé un article afin ne pas se tromper d’ennemi.

pictogramme insecteLes acariens font partie de la famille des araignées car ils possèdent 4 paires de pattes. Ils sont souvent très petits comme ceux qui vivent dans les textiles et se nourrissent de peaux mortes. Ils peuvent aussi être plus gros comme les tiques par exemple. Ceux qui s’attaquent à nos cultures se nourrissent souvent en piquant les feuilles ce qui cause des jaunissements. A noter : tous les acariens ne sont pas des ravageurs, certains se nourrissent d’autres acariens.

Rendez-vous dans les sections larves et adultes pour déterminer le ravageur présent sur vos plantes.

 

Les mollusques sont des animaux à corps mou. Parmi eux, les limaces et les escargots (gastérodes) se révèlent être les plus néfastes aux cultures.

Les plantes parasites vivent au détriment des plantes cultivées. Dans nos régions, les cuscutes, orobanches et, parfois, le gui des arbres sont les plus redoutables. Leur développement rapide peut être une gêne aux cultures.

A certaines périodes de l’année, quelques espèces d’oiseaux, se nourrissent des végétaux cultivés.

Enfin, certains animaux issus de la faune sauvage (lapins, sangliers, chevreuils, campagnols…) ou domestique, peuvent entrer dans le jardin pour s’y nourrir et causer des dégâts sur les plantes.

Retrouvez les dans les articles ci-dessous et dans les fiches bioagresseurs généralistes.