Les larves sont souvent en forme de ver. Le nombre de pattes, la morphologie de la tête renseignent sur le type d'insecte adulte qu'elles donneront. Cette chenille se caractérise par les trois paires de pattes articulées (du côté de la tête) et les cinq paires de ventouses (4 paires tiennent la brindille, la 5e est à l'extrémité).

 

Cette larve de coccinelle chasse les pucerons. Elle n'a pas l'allure d'un ver. C'est l'absence d'ailes qui fera penser à une larve.

 

L'absence d'ailes n'est cependant pas le caractère spécifique des larves. En effet, les cochenilles et pucerons adultes n'en ont pas tous. C'est l'impossibilité à se reproduire qui caractérise vraiment l'état de larve.

 

 

Rubriques transverses

Discerner la larve de l'adulte

Certains insectes vont ressembler à l’adulte dès la sortie de l’œuf, c’est le cas par exemple des sauterelles. Pour d’autres on différencie plus facilement la larve, qui évolue au cours des premiers stades à la sortie de l’œuf et l’adulte qui va pouvoir se reproduire pour perpétuer l’espèce. Ces deux états sont souvent séparés par un stade immobile pendant lequel la transformation se produit.

  • Ces larves de tenthrède du rosier (<i>Arge pagana</i>) mangent les feuilles d'églantier par le dessous. © G. Carcassès, SNHF
  • La larve de l'<i>Archips xylosteana</i> s'enroule dans une feuille de chêne. © Milan Zubrik, Forest Research Institute - Slovakia
  • La larve de mineuse du marronnier (<i>Cameraria ohridella</i>) creuse entre les deux épidermes. © Milan Zubrik, Forest Research Institute - Slovakia
  • La larve du Cossus gâte-bois (<i>Cossus cossus</i>) creuse dans le bois. © Gyorgy Csoka, Hungary Forest Research Institute
  • Ces larves de mouches (bibionidées) consomment des fragments végétaux dans le sol. © Whitney Cranshaw, Colorado State University
  • La chenille de la phalène du bouleau (<i>Biston betularia</i>) imite les brindilles. © Gyorgy Csoka, Hungary Forest Research Institute

La larve regroupe les premières phases de développement de l’insecte. Les œufs sont toujours déposés à proximité immédiate d’une source de nourriture. Souvent affamées, les larves grignotent sans discontinuer leur plante hôte. Elles sont aptères et souvent en forme de ver. 

Leur transformation en adulte se passe souvent à l’abri des regards sous terre ou dans une anfractuosité.

Enfin à l’état adulte, le premier instinct est la reproduction. Comparativement aux larves leurs besoins en nourriture sont beaucoup plus faibles surtout si leur durée de vie est courte.

 

  • Développement des orthoptères  : larve (n'a pas d'aile) et adulte (sauterelle verte)
  • Développement des coléoptères : oeufs, larves et adultes (doryphore de la pomme de terre)
  • Développement des diptères : asticot, pupe et adulte (mineuse du poireau)
  • Développement des hyménoptères : stades larvaires et adultes (abeille)
  • développement des lépidoptères : oeuf, chenille, chrysalide et adulte (teigne du poireau)
  • Développement des odonates : larve, mue imaginale et adulte (libellule)

 

Ceux qui ressemblent à des larves mais n’en sont pas

Les ravageurs sans ailes peuvent souvent faire penser à des larves d’autres insectes mais ce n’est pas toujours le cas.

Chez les pucerons et les cochenilles tous les stades se ressemblent. Certains individus sont ailés en fonction de la saison ou du déplacement de la colonie.