Jardinier et jachere fleurie copyright V Lebourgeois

Pesticides :

On entend par pesticide dans le cadre du plan Ecophyto 2018,
les produits phytopharmaceutiques également appelés phytosanitaires, relevant du L253-1 du code rural. Les produits de protection des plantes utilisables en Agriculture Biologique et les produits naturels font partie aussi des pesticides.

 

Rubriques transverses

L'abus des pesticides est dangereux

Les produits utilisés pour lutter contre les pucerons ou les limaces, pour détruire les mauvaises herbes ou pour combattre les maladies, ne sont pas des traitements anodins. Ce sont des pesticides. Ces produits ont des conséquences sur l’environnement, les nappes phréatiques, la biodiversité, la santé. C’est pourquoi, il est important d’apprendre à jardiner autrement pour en limiter les usages.

Biodiversité

La plupart des pesticides ne sont pas sélectifs et ont des conséquences sur la biodiversité. Autrement dit, en utilisant des produits chimiques, on porte atteinte au bon fonctionnement d’ensemble du jardin : élimination d’insectes utiles pour la pollinisation des fleurs, plantes ou des insectes auxiliaires naturels de culture, dégradation de la qualité des sols, fragilisation de la plante elle-même, etc. C’est tout l’équilibre de la nature qui est bousculé.

Pollution des eaux

Par ruissellement et par infiltration, les produits de traitement se retrouvent dans les eaux de surface et souterraines. Sans en avoir conscience, beaucoup de jardiniers amateurs sont responsables d’une part de la pollution des eaux.

Santé

Si l'usage des produits pesticides ne présente pas de risque inacceptable dans les conditions normales d’utilisation, le risque peut toutefois augmenter (et devenir inacceptable) en cas de non respect des doses prescrites, d’usages inadaptés, d’usages à un mauvais moment.

Traiter régulièrement son jardin avec des pesticides, c’est risquer de mettre en contact les enfants ou les animaux domestiques avec des produits potentiellement dangereux pour leur santé.

Alimentation

Les pesticides utilisés pour traiter un potager se retrouvent bien souvent dans les assiettes, sous forme de résidus. Ces résidus même en très faible quantité, ingérés quotidiennement peuvent se révéler dangereux pour la santé.