Les plantes invasives

L’Homme a toujours introduit de nouvelles espèces et variétés dans les milieux qu’il cultive, pour des raisons alimentaires ou ornementales. En Europe, la plupart d’entre elles s’est bien acclimatée et fait partie aujourd’hui de nos paysages et de notre patrimoine.

Certaines plantes se développent rapidement au point de porter atteinte aux écosystèmes : ce sont des plantes invasives.

Définition

On appelle plante invasive, toute plante introduite d’un autre milieu et qui peut engendrer des nuisances environnementales (notamment en se substituant aux espèces locales), économiques ou de santé humaine. Les plantes invasives, peuvent être sauvages ou d’origine horticole (buddleia, phytolaque, oxalis…). Le terme de plante envahissante que l’on retrouve également désigne quant à lui une espèce (exotique ou locale) à fort pouvoir de colonisation par croissance et/ou reproduction rapide.


Ces plantes invasives constituent une menace pour la biodiversité en se développant au détriment d’espèces locales. Cependant, une fois largement installées leur éradication semble illusoire et certains scientifiques avancent que de nombreuses plantes aujourd’hui considérées comme indigènes sont en fait arrivées en tant qu’invasives, avant qu’un nouvel équilibre se crée.

Mais une plante peut être invasive dans certaines régions et pas dans d’autres. Ainsi, le mimosa (Acacia dealbata), est invasif dans le Sud de la France, où il dénature les milieux et accroît les risques d’incendie. Ailleurs, le climat interdit sa prolifération.

Quelques exemples

On estime par exemple que les allergies à l’ambroisie à feuille d’armoise ont coûté plus de 14 millions d’euros à la sécurité sociale en Rhône-Alpes en 2011 et de nombreuses actions d’arrachage y sont menées contre cette plante. Dans tous les cas, et malgré leur qualité esthétique, il est préférable d’éviter de les planter au jardin.


Dans les friches, en bords de routes…

  • Ailanthus altissima (faux vernis du Japon)
  • Buddleja davidii (arbre à papillons)*
  • Ambrosia artemisiifolia (ambroisie à feuille d’armoise)
  • Senecio inaequidens (séneçon du Cap)
  • Heracleum mantegazzianum (berce du Caucase)
  • Cortaderia selloana (herbe de la pampa)

*il existe des buddleias hybrides qui ne présentent pas de caractère envahissant (stériles) par exemple Buddleja ‘Lochinch’ ou Buddleja x weyeriana.

En bords de cours d’eau, en lisières ombragées

  • Impatiens glandulifera (balsamine de l’Himalaya)
  • Fallopia japonica (renouée du Japon)


En zones humides, en milieu aquatique

  • Elodea canadensis (élodée du Canada), Elodea nuttallii (élodée de Nuttall)
  • Lemna spp. (lentilles d’eau)
  • Myriophyllum aquaticum (myriophylle du Brésil)
  • Ludwigia spp. (jussies)