Les nématodes pathogènes des plantes

Les nématodes sont des vers microscopiques vivant dans l’eau du sol. Ils sont plusieurs millions par centimètre cube de sol. Une infestation de nématodes est très difficile à éliminer. Elle peut être favorisée par des interventions répétées ayant déséquilibré la microfaune du sol.

Biologie et symptômes

La vitesse de développement des nématodes est liée à la température, plus elle est élevée plus ils sont actifs jusqu’à une température d’environ 28-30°C. Les nématodes entrent dans la plante par les racines. Certains restent en surface des racines d’autres y entrent et remontent jusqu’aux tiges et aux feuilles. Se déplaçant dans l’eau du sol, ils se propagent d’autant plus vite que le sol est humide et sableux.

Ils se nourrissent de sève ce qui affaiblit considérablement la plante. Les dégâts directs dus aux nématodes s’accompagnent souvent de dégâts indirects causés par des champignons ou des bactéries qui provoquent des surinfections en profitant des portes d’entrée des nématodes.

Certains nématodes des racines causent la formation de galles qui les protègent des attaques extérieures.

Échelle de gravité

L’affaiblissement des plantes et les retards de croissances associés aux nématodes peuvent causer de lourdes pertes aux cultures.

Éléments généraux de protection

Confirmer mon diagnostic

L’attaque de nématodes peut parfois être confondue avec une infection virale car elle cause un arrêt de croissance, mais les symptômes et l’observation de la propagation sont très différents. Les symptômes se présenteront d’une année sur l’autre même si vous brûlez le plant atteint. Leur propagation est souvent concentrique contrairement aux virus qui peuvent attaquer un plant sans toucher aux autres.

Les principaux symptômes observables sont :

  • Sur les racines, des déformations anormales telles que des racines fourchues, la présence de galles ou une prolifération surabondante du chevelu racinaire,
  • Sur les tiges et les feuilles, un affaissement des parties aériennes et des feuillages vrillés.

Méthodes culturales

  • Au potager,évitez au maximum d’introduire de la terre d’origine inconnue.
  • Désinfectez vos outils de plantation.
  • Favorisez la rotation des cultures (au maximum une plante sensible tous les trois ans à la même place). La diversité des organismes du sol évitera l’explosion d’une population de nématode ravageur d’une culture.
  • Les racines de certaines plantes produisent naturellement des substances nématicides. C’est le cas des tagètes (œillets d’Inde) dont la plantation à proximité de plantes sensibles les protège des attaques. L’exemple le plus connu est l’association des tomates et des œillets d’Inde pour la protection contre les nématodes à galles.

Biocontrôle

Des nématodes prédateurs et champignons consommant les nématodes peuvent être utilisés dans certains cas.

Des méthodes de désinfection de sol par solarisation, associées ou non à des bio-fumigants peuvent aussi, dans certains cas, être appliquées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *