Les caractéristiques du sol

Texture et structure du sol

La texture du sol se définit par ses proportions relatives en argile, limon, sable fin, sable grossier. Ces particules plus ou moins fines interviennent sur les propriétés physiques du sol. On dit d’un sol qu’il est plus ou moins lourd ou léger, selon qu’il se compacte facilement (il colle en cas de pluie) ou qu’il se délite.

La structure du sol est le mode d’assemblage des particules qui le composent. Elle conditionne une propriété, la porosité, qui est un facteur important de la perméabilité. Pour apprécier la structure et la porosité, il faut réaliser une coupe dans le sol pour examiner les différentes couches du sol.

connaitre la structure de son sol

Le test de perméabilité du sol

Pour la perméabilité, un test simple consiste à creuser un trou avec une tarière (20 cm profondeur), le remplir d’eau et noter le temps mis par l’eau pour disparaître. Répéter l’opération plusieurs fois. Un sol peu perméable retient l’eau longtemps. Attention, un sol qui reste gorgé d’eau peut conduire à l’asphyxie des racines et favoriser le développement des maladies.

Le pH du sol

Le pH, notion importante, mesure l’acidité ou l’alcalinité du sol.

Dans une échelle de 1 à 14, un milieu est neutre quand son pH est de 7. En dessous, il est acide, au-dessus, il est basique ou alcalin. Les sols calcaires sont en général basiques, alors que les sols sableux ou très riches en matière organique (voir humus) sont plutôt acides.

La plupart des plantes s’accommodent d’un pH autour de la neutralité (de 6 à 7,5).

Certaines exigent cependant une terre acide (plantes acidophiles) ou au contraire calcaire.

Espèce potagère et tolérance au pH

LEGUMES pH inf. à 5,5 Entre 5,5 & 7 pH 7 Entre 7 & 7,5 pH sup. à 7,5
Ail ++ + +
Asperge + ++ +
Aubergine ++
Artichaut ++ + +
Basilic + +
Betterave ++ + +
Carotte ++ + +
Céleri ++ + + +
Choux ++ + +
Ciboulette + + + +
Concombre et cornichons + ++ +
Courge et courgette ++ + +
Cresson + ++ +
Echalote ++ + +
Epinard ++ +
Fenouil + + +
Fraise et framboise + ++ +
Groseille ++ +
Haricot + ++ +
Laitue ++ + +
Maïs + ++ +
Navet + ++ +
Oignon ++ +
Oseille ++ +
Persil + ++ +
Poireau + ++ + +
Pois ++ + +
Poivron ++ +
Pomme de terre + ++ +
Potiron ++ +
Radis ++ +
Rhubarbe ++ +
Romarin + + ++ +
Sauge + ++
Thym + ++
Tomate ++ + +

pH non adapté /  + pH convenable / ++ pH optimum

Comment estimer le pH de son sol ?

L’observation de la flore en place peut renseigner utilement sur le pH du sol :

  • Sols plutôt acides: présence de prêle, rumex (petite oseille), digitale, bruyère, myrtille…
  • Sols plutôt alcalins (calcaires): présence de géranium vivace, mauve, primevère officinale…

On peut avoir recours à l’analyse de sol par un laboratoire, ou par des tests simplifiés réalisables par le jardinier sur le terrain (voir votre magasin spécialisé). Dans le cas d’une création de jardin, une analyse approfondie du sol par un laboratoire, incluant la mesure du pH, est vivement conseillée.

Exemple de plantes spécifiquement « acidophiles »

Toutes les plantes dites « de terre de bruyère »: azalée et rhododendron (Rhododendron), camélia, bruyère (Erica, Calluna…), myrtille (Vaccinium myrtillus), fougère aigle (Pteridium aquilinum).

La teneur du sol en matière organique

Les matières organiques regroupent l’ensemble des matières d’origine végétale ou animale, qui vont se décomposer petit à petit dans le sol sous l’effet combiné des animaux et des micro-organismes et mettre ainsi à la disposition des plantes les éléments nutritifs qui les composent. Le fumier et le compost en sont des bons exemples.

  • Les matières organiques d’origine végétale décomposée forment l’humus.
  • Les matières organiques d’origine animale contribuent à l’enrichissement du sol en azote organique.

La matière organique en décomposition et l’humus jouent un rôle primordial dans l’équilibre du système sol-plante :

  • ils agissent comme liant entre les particules du sol et améliorent sa structure,
  • ils constituent des réserves d’éléments nutritifs qui seront progressivement mises à disposition des plantes (rôle de « garde-manger »),
  • ils stimulent l’activité biologique du sol (micro-organismes présents),
  • ils améliorent la capacité de rétention en eau et éléments fertilisants du sol,
  • ils agissent directement sur la croissance des plantes.

Un sol de couleur foncée est en général riche en matières organiques, alors qu’un sol clair en est plutôt dépourvu.

la couleur de la terre indique sa teneur en matière organique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *