Découvrez le palmarès du concours Jardiner Autrement 2022

Le concours « Jardiner Autrement en faveur du climat et de la biodiversité », avec le soutien de l’Office français de la biodiversité, s’adresse à tous les jardiniers amateurs qui souhaitent partager leur passion du jardinage, que ce soit en pleine terre ou hors sol. Du 21 mars au 3 juin 2022, nous avons reçu de nombreuses candidatures, qui ont été examinées avec attention par un jury.

6 espaces de jardinage ont été récompensés cette année

Les 4 lauréats par catégorie :

Raphaelle Pouezevara-Duchêne pour son jardin de 8 000 m² à Guenin (56). En passant d’un jardin tiré au cordeau à un jardin naturel, cette jardinière a su mettre à profit toutes les ressources existantes pour créer un écosystème nécessitant peu d’intervention. Forte de ses observations, elle en a fait un lieu de partage et de pédagogie.

Benjamin André et Lucie Guiraud pour leur jardin de 80 m² à Le Pouzin (07). En 3 ans, ces jardiniers ont transformé une friche pierreuse en véritable havre pour la biodiversité. Dans ce petit jardin, plantes spontanées et insectes (ravageurs et auxiliaires) sont acceptés, créant ainsi un équilibre.

Jocelyne Vitis pour sa parcelle dans un jardin familial à Rouen (76). En apportant régulièrement des déchets organiques et en paillant, elle a pu voir une belle évolution de la vie du sol dans sa parcelle.

Ludovic Russier pour son balcon à Paris (75). Depuis 3 ans, ce jardinier urbain a expérimenté différents types de culture : en pot, en hydroponie et en bioponie, le tout au 9ᵉ étage. Il y cultive ainsi des plantes maraîchères et mellifères, car son plus grand défi est d’y amener la faune auxiliaire et les pollinisateurs.

2 prix spéciaux ont été attribués :

Cette année, les membres du jury ont exceptionnellement souhaité récompenser 3 jardiniers dont les pratiques sont particulièrement innovantes et adaptées au maintien de la biodiversité et à l’adaptation au climat.

Denis Pépin et Christine Guitton, Prix spécial du jury pour l’adaptation de leur jardin au climat à Cesson-Sévigné (35)

Le jury a souhaité récompenser la singularité du jardin de Denis Pépin en matière d’interaction entre la plante, le sol et le climat. Du sol au choix des plantes, en passant par les aménagements pour les auxiliaires, tout est pensé pour favoriser la biodiversité et atténuer localement l’impact de l’Homme sur le climat.

Christophe Pagnout, Prix spécial du jury pour un système de culture innovant à Bousse (57)

Le système d’aquaponie créé il y a un an et demi allie l’élevage de poissons comestibles avec la culture de plantes aromatiques et potagères. Ce système de 18 m² a été conçu pour une production personnelle, mais fait aussi l’objet d’une démarche pédagogique au travers de vidéos et de visites pour les enfants.

4 prix d’encouragements :

Ces dossiers ont retenu l’attention du jury,

Solenn Thirion-Gueltas pour son jardin de 1 100 m² à Saint-Sulpice-la-Forêt (35). Une famille de jardiniers très investie dans l’accueil de la faune utile pour l’équilibre de l’écosystème.

Hélène Cornuel pour son jardin de 82 m² à Dunkerque (59). Un jeune jardin prometteur devant s’adapter à des conditions de culture en bord de mer.

Françoise Laury pour sa parcelle dans le jardin partagé “Lou Grillet” à Aix-en-Provence (13). Cette jardinière avide de connaissances amène peu-à-peu la vie dans sa parcelle.

Jean Tonelli pour sa terrasse à Monaco. Pour le plus grand plaisir des passants, cette petite forêt apporte de la fraîcheur dans un milieu très urbanisé.

Le jury encourage fortement ces jardinier.ères dans la poursuite de leurs bonnes pratiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.