Effets du réchauffement climatique sur les insectes

Une équipe de chercheurs danois a identifié et compté les insectes piégés sur le toit du Muséum d’histoire naturelle de Copenhague chaque semaine, pendant 18 ans. Ils ont publié les résultats le 2 novembre 2015 dans la revue Journal of Animal Ecology. Au total, le piège a permis d’ attraper 254 080 individus issus de 1543 espèces de papillons de nuit et de coléoptères.
La population d’insectes a évolué au cours des années : certaines espèces invasives comme la coccinelle asiatique sont apparues ; des espèces vivant habituellement plus au sud du continent se sont installées, et les espèces nordiques ont commencé à diminuer. Les chercheurs estiment que ces changements de population sont en grande partie dus à la température car l’environnement (espèces de plantes, surface des espaces verts, précipitations et développement urbain) autour du Muséum a été très peu modifié durant les 18 dernières années.


Les espèces les plus affectées par la hausse de température sont les coléoptères herbivores (charançon du chêne par exemple) et les papillons de nuit monophages (qui ne se nourrissent que d’une espèce de plante). Ces insectes spécialisés doivent attendre que leur plante nourricière produise au printemps les fruits ou les feuilles dont ils s’alimentent, alors que les dates d’éclosion des bourgeons et de développement des fruits de nombreuses plantes sont modifiées par le changement climatique. Les larves émergeant au bon moment sont naturellement sélectionnées mais l’adaptation est un long processus et les espèces spécialistes se maintiennent difficilement dans leurs habitats d’origine. A l’inverse, les espèces généralistes ont plus de chances de se nourrir des premières feuilles, fleurs ou fruits qui se développent sur les différents végétaux qu’elles consomment.
Enfin, les espèces adaptées au climat froid voient leurs habitats se réduire et ne pourront pas migrer jusqu’au du pôle arctique, trop froid pour elles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.