Protection des cultures : des odeurs pour lutter contre les insectes

Des chercheurs de l’INRA de Rennesont mis en évidence le rôle des odeurs issues des plantes dans la lutte contre les insectes ravageurs des cultures. Testée sur la mouche du chou, provoquant d’importants dégâts sur les racines des plantes brassicacées, cette méthode alternative, basée sur la diffusion d’odeurs permettant à la fois de diminuer l’infestation des ravageurs, par modification du comportement de ponte, et de stimuler l’action des auxiliaires, a été testée au domaine expérimental de l’INRA du Rheu. Les effets d’une dizaine de composés chimiques volatils ont ainsi été étudiés sur des cultures de brocoli.


Réparties à l’aide de diffuseurs, ces “odeurs”, les ravageurs sont ainsi éloignés des cultures (zone répulsive) et attirés en bordure de parcelle (zone attractive), où des odeurs stimulent également la présence des auxiliaires. Cette stratégie dite de “push-pull” a permis de constater une diminution des pontes de la mouche du chou plusieurs année de suite.
Les conditions d’utilisation de ces composés volatils restent cependant à optimiser, une interférence entre zone attractive et zone répulsive étant envisagée par les scientifiques. De plus, l’existence d’une possible action indirecte par modification du comportement olfactif des plantes alentours en réponse à la diffusion de ces “odeurs” est à déterminer.

Pour en savoir plus : Site de l’INRA Des odeurs pour lutter contre les insectes ravageurs des cultures

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.