Abords de rivière abondamment fournie en plantes aquatiques, (c) Laure DERAIL

 

Mare artificielle, (c) André Delpanque

Zone humide naturelle ou jardin d'agrément mettant l'eau en scène, la biodiversité est favorisée.

 

Rubriques transverses

Le jardin aquatique

Dans tous les jardins, les pièces d’eau, fontaines, bassins, étangs ou mares, sont des éléments importants pour le décor et l’agrément du jardinier. Le bruit de l’eau, la fraicheur, les jeux de l’eau et de la lumière et la vie qu’il amène sont les atouts principaux du jardin d’eau.

Les zones humides, un écosystème menacé

Parmi les milieux naturels, les marais sont ceux qui ont été le plus fortement dénaturés par l’homme. Malgré de vastes programmes de protection et de réhabilitation, ces écosystèmes uniques et irremplaçables restent menacés.

Dès 1971, une conférence internationale (Ramsar, Iran) réunissait des naturalistes pour alerter l’opinion sur la nécessité de sauvegarder les milieux palustres et une convention a été ratifiée pour protéger ces habitats.

Par la création de jardins aquatiques, en ville comme à la campagne, le jardinier participe à la sauvegarde de la biodiversité (faune et flore) des zones humides.

Si vous souhaitez obtenir plus d'informations concernant l'écosystème des zones humides, rendez-vous sur le site officiel des zones humides.

Installer et entretenir un jardin d’eau

Comme pour toutes les installations de plantes au jardin, l’installation d’un bassin ou d’une zone humide présente certaines particularités et demande avant tout de l’observation:

  • Les emplacements en creux ou les dépressions de relief naturel du jardin sont les plus propices à l’accueil du bassin.
  • Les conditions d’exposition lumineuse, au vent et au froid sont ainsi déterminantes pour le choix des plantes et la réussite du jardin d’eau.

Découvrez dans les articles ci-dessous comment installer et entretenir un jardin d'eau.