Alençon favorise le jardinage à l’école

Depuis plus de 15 ans, la ville d’Alençon mène des actions en faveur du jardinage auprès des enfants de ses quinze écoles, ainsi que des animations de sensibilisation à l’environnement dans les 19 communes de la communauté de communes. À Alençon, tous les enfants de 3 à 11 ans savent ce que semer, bouturer ou rempoter veut dire. Chacune des classes de maternelle et de primaire est souvent accueillie plusieurs fois par an par Sylvie Foulon, l’animatrice pédagogique Jardin de la ville.

“En septembre et octobre, le verger de la société horticole nous accueille pendant trois semaines pour des séances de découverte et de dégustation de pommes et de poires.”

Ensuite, la plupart des séances se déroulent dans une serre spécialement conçue.

 

“Chaque classe réalise ses propres boutures d’aromatiques et ses semis. Je fournis le terreau et les plaques de bouturage et les classes fournissent uniquement les graines. J’assure la reprise des boutures et lorsque les enfants reviennent, ils rempotent tous quelques boutures dans un contenant qu’ils recyclent (bouteille coupée ou barquette de récupération) et repartent chez avec leur composition de romarin, thym ou sarriette à cultiver sur un rebord de fenêtre. Avec 40 classes, cela demande une bonne organisation.”

Sylvie intervient aussi directement dans les écoles pour aider les enfants à mettre en place un jardin ou un potager.

Une aide éducative précieuse

Les enseignants participent à tous les stades des animations. Chaque étape est prétexte aux apprentissages y compris en vocabulaire, poésie, dessin ou géométrie ! L’un des temps forts de l’année a lieu le premier week-end de juin au moment de l’opération “Rendez-vous aux jardins”. Des bacs sont mis à disposition de chaque école qui réalise un mini-jardin sur plan. Le projet est planifié en classe puis réalisé par les enfants sur le lieu de l’exposition le jeudi et le vendredi. L’année compte bien d’autres temps forts, comme le concours des maisons et des écoles fleuries.

“Plus prosaïquement, les enfants apprennent aussi que la purée de pommes de terre ne se cultive pas en flocon, qu’une aromatique ne pousse pas dans un flacon à secouer et que tripoter la terre est un grand bonheur…”

Une initiation à l’environnement

Depuis 2 ans, une initiation spéciale à l’environnement est menée dans les écoles de la communauté de communes pour sensibiliser les enfants à la gestion et au recyclage des déchets et aux économies d’énergie. Une poubelle à papier a été installée dans chaque école. Un sticker avec une fleur “Pensez à éteindre” a été apposé sur chaque interrupteur et un meilleur réglage des interrupteurs à bouton-poussoir a été réalisé.

À l’extérieur de la serre pédagogique, des récupérateurs d’eau et une mangeoire pour les oiseaux ont été installés. Des visites régulières auprès de l’association “Les jardins de l’espoir” permettent aux écoles de voir une éolienne et un système de récupération d’eau.

Des résultats surprenants

“Les enfants apprennent vite et n’oublient pas. Celui qui a appris à semer, arroser ou rempoter une plante à 3 ou 4 ans s’en souviendra toujours.”

Les enfants incitent les parents à planter et cultiver les tomates ou les fleurs qu’ils ont semées. Les enfants deviennent ensuite d’ardents défenseurs des plantations faites dans leur école et même en ville : “ce sont les fleurs de Madame Foulon, il ne faut pas les abîmer !”

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.