Cécidomyie du chou-fleur


Ce sont uniquement les larves de la cécidomyie du chou-fleur qui causent des dégâts. Ils peuvent être très graves et aboutissent souvent à l’avortement de l’inflorescence.

Carte d'identité

Contarinia nasturtii
j f m a m j j a s o n d
Humidité
feuillage, fleurs Croissance
Brocolis, choux pommés, radis

La forme larvaire cause des dégâts préférentiellement sur les jeunes plants. Les larves se nourrissent en rejetant de la salive qui digère les tissus végétaux en pleine croissance. Les feuilles s’incurvent et se boursouflent. L’inflorescence ne se forme pas, on y trouve à la place une petite protubérance, on parle alors de chou « borgne ». Les blessures provoquées par les larves favorisent le développement de bactéries ou de champignons qui entraînent la pourriture de la plante.

Chou borgne © Julie Kikkert
Feuilles déformées et boursouflées © Julie Kikkert
Inflorescence désordonnée chou brocoli © Michel Javoy

Les adultes sont des mouches de couleur brun clair. Ils mesurent moins de 2 mm et leurs ailes sont velues. Ils émergent à partir du mois de mai pour atteindre un pic en juin. Après accouplement, la femelle dépose des paquets d’une dizaine d’œufs sur les pétioles des jeunes feuilles ou sur les inflorescences. Les œufs mesurent environ 0,3 mm, ils sont transparents au moment de la ponte puis deviennent jaunes juste avant l’éclosion. L’éclosion des œufs a lieu 3 ou 5 jours après la ponte, les larves pour bien se développer ont besoin d’un milieu humide. En période non-propice, elles peuvent stopper leur croissance et attendre des conditions plus favorables. Trois semaines après éclosion, les larves ont atteint leur maturité. Elles se laissent tomber au sol où elles tissent un cocon dans les premiers centimètres afin d’effectuer leur nymphose. Deux semaines plus tard, les adultes sortent de leur cocon et se reproduisent à leur tour. Les adultes ont une durée de vie assez courte allant de 1 à 3 jours. Ainsi, trois générations se chevauchent du mois de mai jusqu’au début de l’automne avec trois pics de vol (juin, juillet et août).

 

Contarinia nasturtii © Susan Ellis
Larves de Contarnia nasturtii © Susan Ellis

Les cécidomyies adultes sont très difficiles à observer à l’œil nu de par leur faible taille et leur période de vie très courte. Les larves sont visibles au point de croissance du chou-fleur.

Attention, les boursouflures et l’avortement de l’inflorescence peuvent être aussi des symptômes de causes non abiotiques tels que de fortes chaleurs ou des carences.

 

Une rotation de la culture de Brassicacées est un moyen efficace pour éviter une propagation de la cécidomyie. Contarinia nasturtii produit au moins trois générations par saison. Les populations peuvent se multiplier très rapidement si leur plante hôte est cultivée en continu. Certains individus peuvent passer plus d’un hiver dans le sol, il est donc recommandé d’effectuer une rotation de 3 ans.

Des hyménoptères de la famille des Platygastridées parasitent les larves de la cécidomyie du chou-fleur. Cependant, ils ne semblent pas assez efficaces pour lutter totalement contre ce bioagresseur.