Techniques de lutte contre le frelon asiatique

De nombreuses techniques existent pour limiter l’expansion du frelon asiatique en France. Voici un inventaire de celles existantes, avec les avantages et inconvénients de chacune.

Pièges : Ce type de technique n’est malheureusement pas très sélective. Pour cela il ne faut installer les pièges que si la présence du frelon asiatique est confirmée, et utiliser des appâts tels que l’alcool ou le vinaigre qui sont répulsifs pour les abeilles. Cette technique est facilement réalisable par tous, et est économe.

Site de l’INRA : Le piégeage des fondatrices remis en question

Plantes mangeuses de frelon : Ces plantes ne sont pas adaptées au sol français, il faudrait donc les cultiver en pots. De plus, des études ont montré qu’elles ne permettaient d’éliminer qu’une cinquantaine de frelons alors qu’une colonie peut atteindre des milliers d’individus.

Mouches parasitoïdes : Un certain nombre d’incertitudes existe encore pour ce parasitoïde. Si Conops vesicularis s’attaque à d’autres espèces, cette technique peut engendrer des dégâts sur la biodiversité.

Harpe électrique : Cette technique brevetée par la société Apiprotection est actuellement la plus coûteuse de toutes. Cette technique est très efficace puisqu’en une quarantaine de jours 822 frelons ont été piégés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.