Bien choisir le substrat pour jardiner sur balcon ou terrasse

Le choix de la composition du substrat, mélange terreux qui peut être composé de terreau, tourbe, compost, etc est essentiel pour réussir les cultures en pots, car c’est lui qui retient l’eau et permet à la plante de trouver les éléments nutritifs dont elle a besoin. C’est dans ce support que la plante développera son système racinaire, déterminant la bonne croissance de la plante (partie aérienne).
En réalisant des choix judicieux, vous pourrez faire pousser de très nombreuses plantes ornementales, mais aussi des légumes ou des petits fruitiers tout en préservant l’environnement.

Rempotage des plantes en pot

Quels sont les rôles du substrat ?

Dans les pots, le substrat a pour rôle d’assurer l’ancrage et l’oxygénation des racines, et de fournir une réserve d’eau et de minéraux pour les plantes. Un bon support de culture doit assurer une bonne rétention en eau et une bonne aération du milieu, pour éviter la pourriture des racines. Il doit également être obtenu à partir de matériaux non nocifs et par des procédés aussi respectueux que possible de l’environnement. Au-delà de l’homologation obligatoire pour sa commercialisation, il peut également être labellisé. Ces labels garantissent une production conforme aux cahiers des charges déclarés.

Les familles de substrats

On peut distinguer quatre catégories de supports de culture :

  • Les supports aérés qui permettent d’oxygéner les racines et ayant une forte disponibilité en eau (minimum 600mL/L). Ils restent humides assez longtemps. Ce sont les supports “idéaux” mais à risque lorsque l’arrosage est trop important ou au contraire en cas d’état de sécheresse prolongé. Ils sont en général composés principalement de tourbes blondes, de sphaignes ou de mélanges de matériaux. Utilisée seule, la tourbe blonde permet de faire pousser des plantes carnivores, qui affectionnent les sols pauvres et acides.

 

  • Les supports peu aérés et à forte capacité de rétention d’eau, comme les tourbes noires, présentent des risques assez importants d’asphyxie puis de pourriture des racines. Ils sont rarement utilisés seuls, mais entrent dans la composition des mélanges comme les terreaux à plantes fleuries pour les plantes demandant de l’eau et des sels minéraux en quantité importante comme les fuchsias et les pélargoniums. Ils sont à associer avec des contenants en terre cuite pour limiter le risque d’asphyxie des racines.

 

  • Les supports très aérés et à faible disponibilité en eau, comme les écorces, la perlite, la vermiculite ou la terre de bruyère, sont en général utilisés en mélange pour améliorer l’aération du sol. Utilisés seuls, ils imposent une fréquence d’arrosages très élevée. Ce sont des supports de culture prisés des amateurs d’orchidées et d’autres plantes épiphytes, qui ne supportent pas les excès d’eau au niveau des racines.
fleurs en pot

Choisir un substrat adapté aux conditions et aux plantes

  • La tourbe, très utilisée depuis longtemps, était l’élément de référence dans les supports de culture. Cependant, cette ressource naturelle est limitée, elle est désormais remplacée par des substances fibreuses végétales.
  • Les terreaux spécialisés (agrumes, plantes en bacs, géranium, cactées, orchidées…) sont élaborés à partir des éléments de bases cités plus haut.
  • De nouveaux matériaux, entrent maintenant dans la composition des substrats (perlite, fibre de coco, pouzzolane, fibres de bois, composts).

Pour la culture sur les balcons et les terrasses, le substrat doit être adapté à l’exposition de l’espace de jardinage et aux plantes choisies :

En condition très chaude et ensoleillée, un support bien aéré et à forte disponibilité en eau, majoritairement composé de tourbes blondes sera privilégié.

Pour une exposition au nord, il sera en général nécessaire et prudent d’améliorer l’aération du sol avec des écorces, fibres de coco ou des matières inorganiques (argile expansée) pour éviter les pourritures.

Selon la taille du contenant et le type de substrat choisi, l’arrosage peut considérablement augmenter le poids de l’ensemble. Pour respecter la limite de poids maximal autorisé sur votre balcon, vous pouvez choisir des mélanges qui contiennent des éléments légers comme la perlite, le polystyrène, la pouzzolane, les billes d’argile expansée…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.