Regard du conseil scientifique de la SNHF