Restrictions budgétaires: Etat des lieux de la filière BSV JEVI

Contexte

Le plan Ecophyto 2+ piloté par les ministères en charge de l’Agriculture, de l’Environnement, de la Santé et de la Recherche, a revu à la baisse l’enveloppe budgétaire dédiée à l’épidémiosurveillance. Ce budget sert notamment à financer les réseaux d’observations aboutissant à la rédaction de Bulletins de Santé du Végétal (BSV) pour toutes les filières.

Depuis la mise en œuvre du plan Ecophyto 2, la filière « Jardins, Espaces Végétalisés et Infrastructures » (JEVI), anciennement nommée Zone Non Agricole (ZNA), est subdivisée en 2 parties distinctes :

  • La filière JEVI amateurs concernant le vaste ensemble des jardiniers amateurs.
  • La filière JEVI professionnelle regroupant les collectivités publiques, les entreprises d’aménagement du paysage et tous les détenteurs de grands espaces végétalisés (hors forêt).

Par décisions du ministère de la Transition Ecologique et Solidaire et du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, l’appui officiel au développement de la filière JEVI professionnelle a été confié à l’association Plante & Cité. L’appui au développement de la filière JEVI amateur a été confié à la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF).

A ce jour, la filière JEVI professionnelle et amateur, relève du financement de l’épidémiosurveillance en général, aux côtés des filières agricoles. La filière est sous la responsabilité des Comités Régionaux d’Epidémiosurveillance (CRE) instaurés au sein de Chambre Régionale d’Agriculture.

Le réseau de surveillance du territoire JEVI

Les BSV JEVI ont été initiés dès 2013 en région Centre Val de Loire puis dans 11 régions. Ils comptabilisent des milliers de lecteurs et réunissent des centaines de jardiniers observateurs. Orientés vers le public professionnel et amateur, les BSV JEVI délivrent une information régionale sur la dynamique des bioagresseurs. Ils estiment les risques phytosanitaires encourus et apportent des renseignements sur les ravageurs émergents. La surveillance concerne les ravageurs et les maladies. Les BSV classés par région, synthétisent les observations sanitaires relevées sur le terrain. Les BSV incitent les jardiniers amateurs à observer leur jardin, à anticiper et raisonner les stratégies de protection des végétaux. Certaines régions ont créé un réseau d’observateurs et édite un BSV spécifiquement dédié aux amateurs.

Répartition des BSV JEVI par type d'édition avant restriction budgétaire
Répartition des BSV JEVI par type d’édition avant restriction budgétaire

Une filière fragilisée

Lors de la dernière réunion du Conseil National d’Epidémiosurveillance (CNE), en septembre 2018, il a été annoncé aux participants une baisse de budget de 2 millions d’euros. Cette baisse, se fait en faveur des actions de recherche et de promotions des techniques alternatives au glyphosate et sur le suivi de bioagresseurs suscitant la plus forte consommation de produits phytosanitaires. Suite à cette réduction budgétaire de 23% , des adaptations techniques et budgétaires sont nécessaires sur l’ensemble des réseaux en région. Malgré les recommandations de la Direction Générale de l’Alimentation (Ministère de l’Agriculture) de ne pas supprimer de filière, certains comités Régionaux d’Epidémiosurveillance (CRE) ont fait le choix de supprimer la filière JEVI.

Ainsi, parmi les 12 régions qui publiaient un BSV JEVI, seulement les régions suivantes ont réussi à maintenir la filière :

  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Corse
  • PACA
  • Pays-de-la-Loire

Une mission interministérielle est en cours de travail pour retrouver un financement permettant de relancer plus spécifiquement la filière JEVI dans ses composantes professionnelles et amateurs. La SNHF, dans le cadre de sa mission, apporte son concours à la réflexion sur cet important sujet.

Continuer à observer son jardin

Les observations et le dynamisme des réseaux d’observation ne sont pas remis en cause. L’observation et le diagnostic sont les bases préalables pour l’application de méthodes alternatives. En effet, elles permettent de prendre les bonnes décisions pour combiner au mieux les mesures agronomiques, prophylactiques, mécaniques et l’utilisation de produits de biocontrôle.

Les BSV des filières légumes, arboriculture et horticulture en zone agricole sont maintenus. Par conséquent, les jardiniers amateurs pourront toujours aller chercher des informations dans les BSV de ces filières professionnelles. De plus, notre site Jardiner-Autrement relaie de nombreuses informations pour les jardiniers amateurs. Il publie régulièrement des articles et des fiches techniques en lien avec l’épidémiosurveillance en jardin amateur. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.