Carotte – Alternariose


L’alternariose de la carotte, également appelée “la brûlure” ou “la grillure” des feuilles, est une maladie causée par un champignon (Alternaria dauci). Elle peut aussi s’attaquer au persil.

Carte d'identité

alternariose de la carotte sur feuille
Alternaria dauci
j f m a m j j a s o n d
températures douce, présence d'eau liquide sur le feuillage
débris de végétaux, dans le sol ou les semences feuillage tous
persil

Des petites taches brunâtres, auréolées de jaune, apparaissent sur le bord des feuilles âgées des plants de carottes. Les taches provoquent le dessèchement des folioles qui se nécrosent et tombent. Les pétioles peuvent également être attaqués.

En cas d’attaque précoce, cette maladie peut affecter fortement la récolte en diminuant la surface foliaire active de la culture.

Cette maladie est plus dommageable dans le sud en raison du stress lié à la sécheresse qui rend les dégâts plus importants.

Perte de qualités esthétiques

  • Sans objet.

Pertes de récolte

  •  Forte en début de culture (limite le grossissement de la racine), faible en fin de culture.

La transmission de la maladie se fait principalement par les semences. Le champignon hiverne dans le sol, sur les reliquats de cultures malades. Il peut aussi se conserver sur les plantes hôtes adventices. Les carottes sauvages sont une importante source de contamination.

Ce champignon produit ses organes de dissémination (spores) à des températures qui varient entre 8 et 28 °C, lorsque l’humidité est élevée. La rosée ou la pluie sont essentielles à leur germination et à leur pénétration dans la plante.

Les spores sont propagées par le vent, l’eau de ruissellement et les éclaboussures. La contamination (germination des spores) se produit à des températures de 22 à 25°C. Ensuite, le temps frais et humide favorise le développement de cette maladie.

Peu de confusion possible avec d’autre maladie cryptogamique, sauf peut-être avec les suites d’une forte attaque d’oïdium qui aboutissent également à une « grillure » du feuillage. L’Alternariose attaque en premier lieu les feuilles âgées au niveau des folioles et des pétioles.

Limiter l’infection de votre jardin en surveillant la provenance des graines :

  • Utilisez des semences saines ;
  • Utilisez des variétés génétiquement résistantes à cette maladie.

Limiter l’explosion de l’infection en contrôlant la santé de vos plants et les sources d’infection :

  • Supprimez les sources de contamination par exemple les carottes sauvages ;
  • Arrachez et détruisez rapidement les plantes malades ;
  • Éliminez les résidus de culture après récolte ;
  • Aérez les semis pour favoriser la circulation d’air asséchant le feuillage ;
  • Équilibrez les apports d’azote, les excès fragilisent les plants ;
  • Arrosez les plantes développées surtout le soir.

L’utilisation de décoction d’ail ou de prêle en préventif dans les conditions favorables aux parasites semble limiter les dégâts liés au champignon. L’efficacité de telles préparations n’est cependant pas démontrée à ce jour.

Recherchez les produits autorisés pour l’usage prévu et portant la mention “Emploi Autorisé au Jardin” (EAJ) sur le site e-phy.