Chancres


Chancre est un terme employé pour parler d’une lésion au niveau de l’écorce d’un végétal. Plusieurs bioagresseurs produisent des chancres.

Carte d'identité

Chancre (c) Michel Ménard, INRA, Bugwood.org

Les chancres peuvent avoir de très nombreuses origines. Ils sont causés par des champignons (notamment des rouilles) ou des bactéries qui obstruent les vaisseaux de la sève et finissent par causer des symptômes au niveau de l’écorce.

Les chancres causés par des champignons présentent souvent des dépressions ou des crevasses plus ou moins étendues. De couleur sombre elles conduisent à la chute de l’écorce  ou la pliure de la tige du fait de la destruction des vaisseaux conducteurs de sève.

Les chancres bactériens sont relativement similaires à la différence près qu’ils sont très souvent associés à des sécrétions visqueuses. Ils sont souvent la conséquence de chocs mécaniques qui blessent la plante et laissent entrer le ravageur.

Pour les arbres et arbustes, la vitesse de développement du pathogène causant le chancre détermine la gravité de l’attaque qui peut mettre plusieurs années à détruire la plante.

Les maladies telles que le chancre coloré du platane ou le chancre bactérien du kiwi sont très graves et conduisent à la mort de la plante atteinte.

Au potager, les maladies causant des chancres conduisent à la destruction de la plante et à la perte des récoltes.

Au potager, le respect de la rotation des cultures limite le risque de transmission de la maladie.

Eviter la stagnation de l’eau au pied des plantes.

Vérifier l’état sanitaire de la plante avant l’introduction au jardin.

Pour limiter au mieux les attaques sur vos arbres, ne les affaiblissez pas par des tailles drastiques et éviter de les blesser en travaillant le sol ou en débroussaillant.

Éliminez les branches mortes afin qu’elles ne soient pas des points d’entrée pour les pathogènes, en respectant l’orientation de la coupe favorisant l’écoulement de l’eau.

En cas taille sur une plante malade, vous pouvez désinfecter vos outils avec de l’alcool pour ne pas contaminer d’autres plantes.

Éliminez également les parties malades et détruisez-les afin de ne pas propager l’infection.

Aucune mesure de biocontrôle n’est connue à ce jour.

Recherchez les produits autorisés pour l’usage prévu et portant la mention “Emploi Autorisé au Jardin” (EAJ) sur le site e-phy.