Cyclamen – Thrips


Le thrips sur cyclamen attaque les fleurs et les feuilles, les pique et consomme le contenu cellulaire. Les feuilles se déforment alors ce qui affaibli la plante.

Carte d'identité

Symptômes sur fleurs de cyclamen (c) F. Marque / UPJ
Taeniothrips simplex
j f m a m j j a s o n d
températures optimales entre 25 et 30°C
adultes feuillage, fleurs tous
plantes d'intérieur, plantes à fleurs, arbres et arbustes d'ornement, petits fruits

Frankliniella occidentalis sur cyclamen rose clairLes feuilles se tachent de minuscules stries allongées grises entre les nervures, argentées avec le temps. Les jeunes pousses et les fleurs se déforment et se nécrosent. Le bord des feuilles s’enroule sur lui-même, formant un bourrelet. Les feuilles sèchent prématurément.

Perte de qualités esthétiques

Les fleurs et les feuilles touchées s’enroulent ou se déforment dans un premier temps. Des taches grises et des dépérissements apparaissent ensuite ce qui peut affaiblir considérablement les plants.

Les insectes sont rarement visibles à l’œil nu, mais peuvent être détectés à l’aide d’une loupe. L’accumulation des minuscules excréments noirs sur les feuilles est également révélatrice de la présence de ces ravageurs.

Les thrips mesurent 1 à 2 mm de long ils piquent les cellules végétales et se nourrissent de leur contenu. Ce sont les cellules vides qui prennent une couleur grise ou argentée, caractéristique des attaques de ce ravageur. On reconnaît les insectes à leurs ailes frangées de soies, d’aspect plumeux et à leur appareil buccal conique.

Les larves sont dépourvues d’ailes. Leur corps est allongé, de couleur jaune, rouge, brune ou noire et elles se déplacent très lentement.

Comme les araignées rouges, les thrips se développent en conditions chaudes et sèches. Dans des conditions optimales, la pullulation des insectes peut être très rapide. Plusieurs générations se succèdent alors sur une même plante.

En conditions défavorables (températures basses, régulièrement inférieures à 5 °C la nuit), les larves fuient les parties aériennes des plantes et vont vers le sol pour s’y enfouir et hiberner.

Le ravageur est très petit ce qui demandent d’observer les dégâts indirects. Les premiers signes seront des piqures sur les fleurs et des enroulements ou des déformations des feuilles. Les excréments noirs peuvent aussi être visibles, indiquant la présence du ravageur.

Bassiner les plantes pour éliminer une partie de la colonie et entretenir une hygrométrie défavorable aux thrips.

Éviter l’affaiblir les plantes en les soumettant à la sècheresse ou à l’excès d’eau.

Utilisez des pièges bleus pour piéger les insectes adultes.

Aucune mesure de biocontrôle n’est connue à ce jour.

Recherchez les produits autorisés pour l’usage prévu et portant la mention “Emploi Autorisé au Jardin” (EAJ) sur le site e-phy.