Fuchsia – Aculops


Ce ravageur est un acarien phytophage également appelé Phytopte du Fuchsia, sa très petite taille peut rendre le diagnostic difficile. Nous vous conseillons de rester vigilant car cet acarien fait partie des organismes nuisibles réglementés (voir au bas de la page d’accueil des fiches techniques).

Carte d'identité

Aculops fuschiae (c) Fortune C., aramel.free.fr
Aculops fuchsiae
j f m a m j j a s o n d
climat doux et humide (serre)
adultes feuillage tous
Aculops fuchsiae

Aculops fuchsiae dégâts sur feuilleLes dégâts causés par Aculops fuchsiae sont très caractéristiques.

Les feuilles sont le premier organe atteint. Après le flétrissement des bourgeons terminaux, elles se couvrent d’un voile blanc similaire à de l’oïdium. Attaquées par l’acarien, ces feuilles commencent par rougir avant de se boursoufler, formant des galles vert pâle qui deviennent rougeâtres par la suite.

Les fleurs sont progressivement touchées.

Les galles sont le seul indicateur de la présence du ravageur, qui n’est pas directement observable.

Les attaques sont très graves. Les plantes attaquées stoppent leur croissance et dépérissent.

Pour endiguer la maladie il peut être nécessaire de détruire de toutes les plantes infestées.

Aculops fuchsiae est un acarien minuscule, qui n’est pas observable à l’œil nu. Le ravageur vit et se reproduit dans les tissus déformés prenant la forme de galles, qu’il provoque par ses piqûres. Il migre en suivant la croissance de la plante, quittant les galles pour s’attaquer à de nouvelles feuilles ou pousses.

La femelle mesure 0,25 mm, avec un corps jaune pâle et blanc de forme allongée, avec deux paires de pattes et cinq stylets, dont deux crochets.

Chacune des femelles pond une cinquantaine d’œufs qui éclosent, en moyenne, au bout de sept jours.

L’acarien est disséminé par le vent, les insectes, cependant le transport de plantes et les échanges de boutures infestées constituent le mode de propagation le plus répandu.

Les premiers symptômes peuvent être confondus avec de l’oïdium, mais l’apparition des galles permet de lever le doute.

Pour repérer le début d’une attaque, observez les feuilles qui sont le premier organe à présenter des symptômes.

Dès les premiers signes (voile blanc), surveillez ensuite les plantes à la recherche de symptômes de rougissement et de galles qui permettent de caractériser l’attaque.

Choisir des cultivars plus résistants : Fuchsia microphylla subsp. microphylla et F. thymifolia sont deux espèces signalées comme résistantes. Les cultivars ‘Baby Chang’, ‘Chance Encounter’, ‘Cinnabarina’, ‘Isis’, ‘Mendicino Mini’, ‘Miniature Jewels’, ‘Ocean Mist’ et ‘Space Shuttle’ présentent également des résistances.

Vérifier la santé de vos plantes achetées, échangées et demeurer très vigilant lors de vos prélèvements de bouture en évitant notamment les régions réputées contaminées.

Aucune mesure de biocontrôle n’est connue à ce jour.

Recherchez les produits autorisés pour l’usage prévu et portant la mention “Emploi Autorisé au Jardin” (EAJ) sur le site e-phy.