Moniliose


Les fruits à noyau ainsi que certains fruits à pépins peuvent présenter au cours de leur murissement ou stockage un pourrissement orné de coussinets blancs concentriques. Des champignons du genre Monilia sont responsables de ces symptômes.

Carte d'identité

Dégâts de moniliose sur cerise (c) INRA
Monilia sp.
j f m a m j j a s o n d
frais, venteux et pluvieux
fruits momifiées, spores dans les anfractuosités de l'écorce et feuilles tombées au sol fruits murissement des fruits

On observe tout d’abord des attaques au moment de la floraison. Les bouquets floraux ou les rameaux sont alors flétris et ils brunissent.

Lorsque ce sont les fruits qui sont atteints, ils présentent une pourriture molle et des coussinets blancs concentriques. Ces coussinets regroupent des conidies qui sont des organes de dissémination du champignon.

Au dernier stade de la maladie, les fruits se momifient et restent suspendus à l’arbre. Ils servent de réservoir à la maladie pour l’infection de  l’année suivante.

Pour les fruits à noyau, les attaques en début de printemps peuvent causer la perte de nombreux rameaux et fleurs.

La perte de récolte peut être importante par la contamination des fruits.

Les fruits peuvent être infectés à partir des blessures de grêle, d’insectes ou d’oiseaux. Les points de contact entre les fruits peuvent aussi permettre la propagation du champignon.

Les coussinets concentriques sont spécifiques de l’attaque de ce groupe de champignons.

Favorisez les variétés peu sensibles.

Réalisez un éclaircissage des fruits pour éviter la contamination de fruit à fruit.

Éliminez les feuilles tombées au sol.

Éliminez les rameaux et les momies des fruits atteints présents sur l’arbre ou au sol.

Adoptez les bonnes distances de plantations et les conduites de taille aérée.

Aucune mesure de biocontrole n’est connue à ce jour.

Recherchez les produits autorisés pour l’usage prévu et portant la mention “Emploi Autorisé au Jardin” (EAJ) sur le site e-phy.