Noisetier – Balanin


Le balanin des noisettes (Curculio = Balaninus nucum) – également appelé charançon des noisettes – est un insecte de l’ordre des coléoptères. Il s’agit du ravageur le plus dommageable aux noisettes. Il est facilement reconnaissable à son rostre étroit, long et incurvé et à ses yeux ronds et noirs. De couleur grise à rousse marbrée de taches plus claires et recouvert de fins poils, le balanin des noisettes adulte mesure généralement de 6 à 10 mm.

Les larves de couleur blanche font environ 15 mm. Elles sont arquées et trapues, de couleur blanc crème avec une tête brune.

Carte d'identité

balanin du noisetier
Curculio
feuillage, fruits jeune

Les attaques se repèrent par la présence de trous dans les noisettes. Les noisettes attaquées jeunes tombent précocement et la récolte est donc réduite. Les adultes se nourrissent également de feuillage et de fruits (poires, pêches et kakis notamment) et leurs piqûres provoquent des déformations sur les fruits.

Les variétés précoces et celles à coque fines sont les plus sensibles au balanin.

Pertes de récolte

Une forte proportion de noisettes chute précocement

Les noisettes sont véreuses

Qualité des fruits

Les fruits dont se nourrissent les adultes sont déformés

La femelle perce la coque des noisettes avec son rostre et pond à l’intérieur, un œuf par noisette. La fécondité des femelles est d’environ 25 à 30 œufs.

Au bout de 8 à 10 jours l’œuf éclot et la larve se développe pendant 40 à 60 jours en se nourrissant de la noisette. Son développement terminé, elle sort et se laisse tomber au sol.

Les larves s’enterrent superficiellement dans le sol et entrent en diapause pendant 1 à 3 hivers avant de se nymphoser.

L’adulte émerge avant l’apparition des noisettes, il se nourrit en attendant de fruits tels que les poires ou les pêches, plus rarement de pommes, de cerises ou de prunes. Lorsque les noisettes commencent à se former il gagne les noisetiers et se nourrit du feuillage et des jeunes noisettes.

Exposer les larves aux oiseaux et au gel en bêchant légèrement ou en binant au pied des noisetiers attaquées en automne et en griffant en hiver

Au printemps, étaler un drap ou une bâche sous les noisetiers et secouer les branches (en tapant quelques coups avec un bâton par exemple) pour en faire tomber adultes et jeunes noisettes attaquées puis les éliminer. A réaliser de préférence tôt le matin lorsque les balanins sont encore engourdis.

Certaines variétés anciennes ont des coques plus dures et épaisses comme ‘Merveille de Bollwiller’. Renseignez-vous auprès du fournisseur.

Si vous possédez des poules, monter provisoirement en automne un enclos autour des arbres attaqués, en griffant le sol elles contribueront à exposer les larves au froid.

Recherchez les produits autorisés pour l’usage prévu et portant la mention “Emploi Autorisé au Jardin” (EAJ) sur le site e-phy.