Oignon – Botrytis


Carte d'identité

Botrytis de l'oignon (c) Howard F. Schwartz, Colorado State University, Bugwood.org
champignon
Botrytis squamosa, Botrytis allii
j f m a m j j a s o n d
temps chaud et humide, sans eau liquide (conditions orageuses)
sclérotes dans le sol
feuillage, bulbes
feuilles et bulbes

Le botrytis de l’oignon est une maladie cryptogamique, causée par plusieurs espèces de champignons du genre Botrytis (Botrytis squamosa, Botrytis allii).

Les différentes espèces ne provoquent pas des symptômes de la même ampleur. Botrytis squamosa est le parasite le plus virulent, alors que Botrytis allii est beaucoup moins pathogène. Les symptômes se manifestent indifféremment sur tous les organes de l’oignon, mais sont particulièrement importants sur les feuilles et les bulbes.

Sur les semis, les champignons attaquent les feuilles, et peuvent diminuer largement la quantité de plants obtenus, ou même détruire un semis complet.

Sur les feuilles, les symptômes sont des taches caractéristiques blanches, circulaires ou ovoïdes. La pénétration du champignon s’effectue par la pointe de la feuille, qui se dessèche ensuite complètement.

Le champignon peut également être à l’origine de la pourriture des bulbes stockés pour la conservation.

Perte de récoltes

  • Potentiellement importante en culture (notamment pour les oignons doux) et en conservation.

Les champignons sont conservés pendant l’hiver sous la forme de sclérotes à la surface du sol. La germination des spores sur les feuilles entraîne l’apparition des symptômes sur feuilles. Les organes les plus anciens sont les premiers attaqués.

La contamination et l’infection sont favorisées par une hygrométrie élevée quand les températures atteignent 8 °C pendant la journée. La rosée et le brouillard sont des facteurs particulièrement favorables à l’apparition et au développement de la maladie.

Éviter les semis et plantations trop denses et en terrain lourd et humide.

Éliminer rapidement les plantes malades.

Éviter de mouiller le feuillage.

Limiter les apports de fumures fraiches (composts et fumiers) et les apports d’azote.

Récolter après dessèchement complet du feuillage. Si celui-ci tarde, coucher les feuilles pour forcer la maturité et laisser ressuyer quelques jours au soleil avant le stockage.

Au cours du stockage, ventiler régulièrement les oignons pour limiter l’humidité et stocker en une seule couche à plat de préférence.

Aucune mesure de biocontrole n’est connu à ce jour.

Recherchez les produits autorisés pour l’usage prévu et portant la mention “Emploi Autorisé au Jardin” (EAJ) sur le site e-phy.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.