Oignon – Mouche de l’oignon


La mouche de l’oignon (Delia antiqua) est un insecte ravageur de l’oignon, qui peut également s’attaquer aux échalotes, à l’ail ou au poireau.

Carte d'identité

Larve de la mouche de l'oignon (c) Jarmo Holopainen www.pbase.com
Delia antiqua
j f m a m j j a s o n d
adultes hivernants feuillage, bulbes tous, surtout quand les plantations sont serrées et peu aérées

Les dégâts apparaissent d’abord sur les racines et les bulbes avant de s’étendre aux feuilles.

En juin, les plants les plus jeunes jaunissent et s’affaissent, leurs racines étant minées par les larves de l’insecte. Au niveau des lésions sur les racines, diverses pourritures bactériennes peuvent s’installer.

Plus tard, les plants plus développés peuvent être affectés par la seconde génération de larves. Les dégâts les plus graves interviennent cependant avec la première génération, sur oignon et échalote. Ces dégâts s’étendent de la fin du printemps au début de l’automne.

Sur les jeunes semis, les dégâts peuvent être considérables. Les plantes commencent par s’étioler puis meurent. Une même larve peut attaquer successivement plusieurs plantules.

Perte de récoltes

  • Forte.

L’adulte ressemble à une mouche domestique.

Les œufs sont déposés dans le sol, au voisinage du collet de la plante hôte.

La larve est un asticot blanc qui mesure un peu plus d’un millimètre à la naissance, pour mesurer environ 8 mm à la fin du stade larvaire.

Arracher et détruire rapidement les plantes attaquées pour limiter la propagation de l’insecte.

Associer la culture des carottes avec celle des oignons est souvent signalé comme étant une pratique bénéfique.

L’application d’infusion de tanaisie ou de lavande en traitement préventif est signalée comme étant efficace. L’efficacité de telles préparations n’est cependant pas démontrée scientifiquement à ce jour.

Recherchez les produits de biocontrole autorisés pour l’usage prévu et portant la mention “Emploi Autorisé au Jardin” (EAJ) sur le site e-phy.