Palmier – Charançon rouge


Le charançon rouge du palmier (Rhynchophorus ferrugineus) est un insecte ravageur nouvellement présent en France et qui est particulièrement préoccupant. Il est actuellement présent près du littoral du sud de la France (Provence, Languedoc, Alpes-Maritimes, Corse). Le charançon perce des galeries dans les palmes où la larve se développe. Le palmier ainsi attaqué dépérit. Le signalement de cet insecte est obligatoire reportez-vous au bas de la page d’accueil des fiches techniques.

Carte d'identité

Femelle charançon rouge du palmier (c) INRA
Rhynchophorus ferrugineus
j f m a m j j a s o n d
dans les palmes ou dans les cocons à la périphérie du stipe tous
toutes les plantes de la famille des Arecaceae (=palmiers), agaves
Rhynchophorus ferrugineus

L’insecte adulte est un grand charançon rouge de 3 à 3,5 cm de long. Il présente un long rostre incurvé, qui, avec la tête, représente 1/3 de la longueur totale de l’animal. Le rostre est brun-noir sur la face ventrale et brun-rouge sur la face dorsale. Les yeux noirs sont situés de part et d’autre de la base du rostre.

Les larves sont brun-crème, charnues, avec un bouclier céphalique brun foncé. Elles mesurent 5 cm de long pour 2 cm de large, les mandibules sont fortement développées.

Les insectes sont dissimulés à l’intérieur du tronc et les premiers symptômes passent inaperçus. Les symptômes visibles n’apparaissent que longtemps après le début de l’infestation. Quand ils se manifestent, les arbres fortement attaqués perdent la totalité de leurs feuilles et le pourrissement des  stipes (faux troncs) conduit rapidement à la mort des plantes.

Perte de qualités esthétiques

  • Totale, perte du végétal attaqué.

Divers stades de développement charançon rouge du parlmierLe cycle de développement complet s’étend sur environ 4 mois et a lieu dans les palmes ou dans le stipe du palmier. Les femelles pondent 200 à 300 œufs à la base des jeunes palmes ou dans des blessures présentes dans les palmes ou sur les troncs. Les œufs éclosent 2 à 5 jours après la ponte, en fonction des conditions climatiques.

Les larves se nourrissent des tissus végétaux en forant des galeries à l’intérieur des palmes ou du stipe. Le stade larvaire dure 1 à 3 mois selon les conditions environnementales.

La nymphose se passe dans des cocons cylindriques et ovales, constitués de fibres végétales. Les adultes émergent des cocons après deux ou trois semaines.

Les températures létales sont de 5°C pour la larve, -2°C pour la nymphe et entre 0 et 5°C pour l’adulte.

Un ravageur récemment introduit

Le charançon rouge du palmier est originaire d’Asie et de Mélanésie. Il a atteint le Moyen-Orient et le bassin méditerranéen au milieu des années 1980. Mentionné en Espagne en 1994, il se propage rapidement et pose de gros problèmes de gestion. Il a été identifié en France, dans le Sud-Est, à partir de 2006. Initialement présent dans le Var, il s’est propagé dans toute la Provence et dans le Languedoc.

La décision de la Commission 2007/365/CE impose aux États membres de mettre en œuvre des mesures d’éradication des foyers de Rhynchophorus ferrugineus. Ces mesures sont définies au niveau national par l’arrêté de lutte du 21 juillet 2010.

Cet arrêté demande la surveillance des palmiers pour une détection aussi précoce que possible (piégeage). Il prévoit également la prévention des infestations des palmiers sains et la gestion des palmiers contaminés par leur propriétaire, soit par destruction totale, soit par assainissement mécanique du foyer si le palmier est encore récupérable.

Utilisez des pièges à phéromones, à acétate d’éthyle, ou avec des attractifs alimentaires naturels (banane par exemple).

Possibilité de piégeage des insectes, qui permet plus leur détection que la lutte. Des méthodes de piégeage efficaces sont en cours d’élaboration.

Le nématode auxiliaire Steinernema carpocapsae parasite les larves, ce qui mène à leur mort.

Recherchez les produits autorisés pour l’usage prévu portant la mention « Emploi Autorisé au Jardin » (EAJ) sur le site e-phy.