Poirier – Entomosporiose


Cette maladie cryptogamique, causée par Diplocarpon mespili (syn : Entomosporium maculatum), attaque de nombreux arbres fruitiers (pommiers, poiriers, cognassiers).

Carte d'identité

Entomosporiose cognassier (c) F. Marque, dowagro
entomosporiose maculatum
j f m a m j j a s o n d
températures douces et humidité
feuilles au sol en hiver feuillage, fruits tous
maloidaea (pommiers, cognassier...)

Des petites taches rondes brunes à rouges sur les feuilles les plus jeunes, avec des croûtes caractéristiques sont le premier symptôme de la maladie. Avec le développement de la maladie, les taches peuvent se réunir pour couvrir une large partie du feuillage.

Sur les feuilles plus âgées, les taches sont brunes avec un centre gris nécrotique, avec une marge caractéristique brune à rouge sombre. De petites zones noires produisant des spores sont souvent observées au centre des taches.

Les pétioles des feuilles sont également attaqués, de même que les jeunes branches, en particulier en conditions fraiches et humides.

La maladie entraîne la chute prématurée du feuillage.

Les fruits sont très rarement atteints par la maladie.

Perte de récoltes

Potentiellement importante par la réduction de la vigueur des arbres

Les taches présentes sur les feuilles sont la première source de contamination. Les feuilles tombées au sol sont largement responsables des contaminations primaires.

De grandes quantités de spores sont produites pendant les périodes humides à partir du centre des taches, de la fin de l’hiver et pendant presque toute l’année, à l’exception des périodes les plus chaudes et sèches de l’été.

Les spores sont dispersées sur le feuillage sain par le vent et par les pluies. Les taches apparaissent 10 à 14 jours après l’infection.

Ramassez les feuilles tombées au sol.

Espacez les plantations fruitières pour limiter les risques de contamination.

Préférez les variétés moins sensibles. Se renseigner auprès du fournisseur.

Aucune mesure de biocontrôle n’est connue à ce jour.

Recherchez les produits autorisés pour l’usage prévu et portant la mention « Emploi Autorisé au Jardin » (EAJ) sur le site e-phy.