Le biocontrôle en Eté

La surveillance des maladies et ravageurs en toutes saisons

Surveiller et reconnaitre des dégâts sur vos plantes représente le préalable à toute démarche de jardinage raisonné quelle que soit la saison. La compréhension des causes d’un « désordre » au cours de la croissance et du développement des végétaux n’est pas toujours facile, certains dégâts peuvent être dus au climat (variations brutales de températures, vent etc.), à des carences (manque de fer ou d’azote, etc.) ou à des parasites (champignons, insectes, acariens, virus, etc.).

Pour vous aider à identifier les maladies de vos plantes, plusieurs outils ont été conçus pour les jardiniers amateurs : Les vidéos du « MOOC santé des plantes » réalisées par la Société Nationale d’Horticulture de France, avec l’appui d’Agrocampus Ouest, vous permettront de comprendre et identifier les causes d’un désordre affectant vos plantes. Ces cours en ligne sont accessibles à tous.

« Le guide pour les jardiniers amateurs : observation et suivi des bioagresseurs au jardin » vous donnera les clés pour réussir un diagnostic terrain.

L’application Vigijardin, utilisable sur smartphone et tablette, vous permet d’identifier les bioagresseurs des plantes à l’aide de photos.

Le Bulletin de Santé du Végétal (BSV) émet des alertes en cas de présence de bioagresseurs dans votre région. (Attention : Dans certaines régions, le BSV n’a pas été maintenu. Le site jardiner autrement relaie tous les BSV restants)

logo-MOOC-Santé-des-plantes
Guide d'épidémiologie

Anticiper les risques en été

En cette période de jours longs marquée par de fortes chaleurs, le manque d’eau affaiblit vos plantes ce qui les rend plus sensibles aux bioagresseurs. L’arrosage doit permettre de compenser au mieux la transpiration des plantes et l’évaporation de l’eau du sol. Globalement on parle d’évapotranspiration.

Pour les plantes fraichement plantées, arrosez par petites quantités et fréquemment pour favoriser l’enracinement. Une fois bien installées, arrosez copieusement mais de manière plus espacée pour obliger les racines à descendre en profondeur chercher l’eau. Les plantes exploiteront ainsi un plus grand volume de sol et résisteront mieux aux chaleurs estivales.

l'évapotranspiration
l'évapotranspiration = évaporation + transpiration

Contrôlez régulièrement l’humidité du sol en profondeur. Privilégiez les arrosages le matin, évitez de les faire en pleine chaleur.

Consultez régulièrement les alertes du bulletin de santé du végétal et anticipez les risques. Par exemple, pour prévenir les épisodes de stress hydriques regardez les données quotidiennes d’évapotranspiration potentielle (ETP) émises par météo France. Vous pouvez également enregistrer vous-même les apports de pluie à l’aide d’un pluviomètre correctement installé dans votre jardin.

Réagir à des parasites en été

L'acide pélargonique est un acide gras. On le retrouve naturellement dans le chrysanthème ou le pyrèthre de Dalmatie
L'acide pélargonique est un acide gras. On le retrouve naturellement dans le chrysanthème ou le pyrèthre de Dalmatie

Pour augmenter la résistance de vos cultures de solanacées (tomates, aubergines) contre la pourriture grise, ou vos cultures de cucurbitacées (courgettes, courges, melon) contre l’oïdium, il existe des mélanges qui renforcent les capacités de défense de vos plantes comme la cerevisane (parois de levure) ou Bacillus subtilis (bactérie qui a également une action fongicide). Ces produits de biocontrôle sont classés parmi les « stimulateurs de défense naturelle ».

Pour désherber vos allées ou les pieds de vos plantes ornementales, des herbicides à base d’acides gras comme l’acide pélargonique (molécule originaire d’un pélargonium), l’acide caprylique (molécule qu’on l’on retrouve dans les noix de coco) ou l’acide acétique (vinaigre) sont autorisés pour les jardiniers amateurs.

Attention : Ces herbicides agissent par contact et n’ont pas d’effet systémique, intervenez sur de jeunes plantules de moins de 10 cm. N’essayez pas les recettes « miracles » qui circulent sur divers réseaux internet, seuls les produits homologués sont autorisés.

Vous trouverez la liste des produits de biocontrôle utilisables aux jardins sur le site jardiner autrement. Ces produits sont disponibles en jardinerie. Bien qu’ils soient « naturels », ils ne sont pas tous anodins pour l’environnement, renseignez-vous avant d’agir ! Respectez bien leur condition d’utilisation.