Le flétrissement

fletrissementLe symptôme le plus fréquemment observé sur une plante est le flétrissement. Il résulte très souvent d’un manque ou d’un excès d’arrosage. Cependant, si le problème persiste alors que l’arrosage est rétabli, plusieurs autres causes peuvent être envisagées.

Symptômes

Le flétrissement désigne la perte de rigidité des parties non ligneuses d’une plante. Il correspond à une perte de turgescence.

Le moment de la journée pendant lequel on observe le flétrissement est un élément déterminant du diagnostic. 

Une plante flétrie  en milieu de journée ensoleillée se protège d’une trop forte évaporation. A l’inverse, une plante flétrie au lever du jour rencontre des difficultés d’alimentation en eau ou fait l’objet d’une altération par des bioagresseurs.

Quelles causes ?

La première cause est un trop faible apport en d’eau au niveau des racines ou un trop grand apport qui asphyxie les racines. En laissant sécher le substrat et en vidant la coupelle ou en l’arrosant s’il est trop sec, le flétrissement se résorbe et confirme le diagnostic.

D’autres pathologies peuvent bloquer la circulation de l’eau des racines vers les feuilles, ce sont les champignons, les bactéries ou les nématodes qui vont se développer dans les vaisseaux transportant l’eau. Enfin, l’origine peut être une réduction du système racinaire attaqué par des ravageurs ou des pathogènes souterrains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.