Cicadelle de la sauge


Les cicadelles sont des insectes piqueurs suceurs qui se nourrissent de la sève de leur plante hôte.

Carte d'identité

Eupteryx melissae
j f m a m j j a s o n d
Températures clémentes
feuillage Tous
Romarin, thym, basilic, lavande, origan

La cicadelle de la sauge attaque diverses labiacées et végétaux comme les chrysanthèmes ou roses trémières.

Lorsqu’elle pique les feuilles pour se nourrir de la sève, cela va entraîner l’apparition de « taches » jaune ou blanche. D’un aspect plus général, les feuilles sont piquetées de taches décolorées.

L’invasion de cicadelles a des effets directs faibles. On observe principalement des décolorations locales. Cependant, ces décolorations aboutissent à un ralentissement de l’activité photosynthétique ce qui engendre un retard de croissance de la plante.

Les cicadelles sont des insectes piqueurs suceurs comme les pucerons. Elles se nourrissent de la sève des végétaux. 

La cicadelle de la sauge mesure en moyenne 3 mm. Elle est à dominante verte, et porte des marques caractéristiques noires ou grises : 3 grosses taches sur la tête et 6 petite taches à l’avant du pronotum.

L’adulte est présent sur les plantes de mai à octobre. Elle n’est pas facilement observable du fait de sa petite taille, et s’envole dès qu’on l’approche.

Elle passe l’hiver sous différentes formes : œufs, nymphe et même adulte, dans les tiges des plantes.

Cicadelle de la sauge adulte © Donald Hobern

Les indices se limitent souvent à des décolorations liées aux piqures de ces insectes.

Il est possible de confondre Eupteryx melissae avec d’autres espèces de cicadelles.

Installez des pièges jaunes sur lesquels les insectes viendront s’engluer. Le secouage des feuilles en période ensoleillée favorise leur capture sur les panneaux collants.

Attirez les insectes prédateurs dans votre jardin, ils vous aideront à maitriser la population de de cicadelles.

Aucune mesure de biocontrôle n’est connue à ce jour.