Concombre & courgette – Mildiou


L’agent pathogène du mildiou est habituellement spécifique aux plantes d’une même famille. Ainsi, l’organisme qui cause le mildiou chez les Cucurbitacées n’infectera pas les légumineuses ou les tomates et réciproquement.

Carte d'identité

Pseudomonas cubensis
j f m a m j j a s o n d
Hygrométrie ambiante élevée températures entre 15 et 25 °C
feuillage Tous
Toutes les Cucurbitacées

L’agent pathogène responsable du mildiou infecte surtout les feuilles, ce qui diminue la photosynthèse.

Le mildiou se manifeste d’abord par la formation de petites taches jaunes ou de lésions aqueuses sur la face supérieure des plus vielles feuilles. Ensuite elles jaunissent puis se nécrosent progressivement. Chez le concombre et la courgette, les lésions sont souvent délimitées par les nervures des feuilles et prennent une forme angulaire. Les feuilles présentent donc à terme une mosaïque de taches jaunes et/ou brunes.

Sur la face intérieure de la feuille, au niveau des taches, un duvet grisâtre à mauve foncé se développe.

Dégâts de mildiou sur feuille © Jerzy Opioła
Dégâts de mildiou © David B. Langston

Perte de récolte.

Les températures optimales de développement se situent entre 15 et 25 °C, avec une hygrométrie ambiante très élevée.

Les sporanges sont dispersés par le vent, les courants d’air dans les abris, les éclaboussures d’eau et les outils de jardinage.

Les premiers symptômes apparaissent souvent sous la forme de taches huileuses jaunâtres avec feutrage au revers des feuilles.

Ne pas confondre les symptômes du mildiou avec les mosaïques virales qui entraînent le dessèchement des feuilles.

Lors de la mise en place de la culture

  • Afin de retarder l’apparition des symptômes en début de saison appliquez la rotation des cultures.
  • Distancez suffisamment les plants pour faciliter le séchage des feuilles après la pluie.

Lorsque la culture est en place

Le mildiou se développe très rapidement quand le climat est chaud (optimal à 27 °C) et humide. Les orages d’été rassemblent toutes ces caractéristiques, il faut donc surveiller les plantes sensibles après les épisodes orageux pour repérer l’apparition des premiers symptômes.

  • Préférez un arrosage au pied plutôt que par aspersion.
  • Bien désinfecter vos outils de jardinage avant utilisation.
  • Dès que vous repérez l’attaque, retirez et détruisez les parties malades pour éviter la contamination d’autres plants.

Il n y’a pas de traitements autorisés pour les jardiniers amateurs pour lutter contre cette maladie.

Pour en savoir plus sur le mildiou.