Haricot – Mildiou


Phytophtora phaseoli est l’agent pathogène responsable du mildiou sur haricot. Il s’attaque aux parties aériennes des plants : tiges, fleurs et fruits.

Carte d'identité

Phytophtora capsci (c) Nancy Gregory
Phytophthora phaseoli
j f m a m j j a s o n d
Présence d'eau
fleurs, fruits, tige Tous

Taches jaunâtres souvent entourées d’une marge rouge, puis apparition d’un feutrage blanc, parfois légèrement violacé sur le revers, avec nécroses et dessèchement.

Sur les gousses, on peut également observer des lésions de formes irrégulières sur lesquelles le champignon fructifie rapidement.

Phytophthora phaseoli sur feuilles de haricot © R. Mirooney
Phytophthora phaseoli sur feuilles de haricot © R. Mirooney
Phytophthora_phaseoli sur gousses © R. Mirooney
Phytophthora phaseoli sur gousses © R. Mirooney

En cas de fortes attaques, la végétation peut disparaitre en quelques jours.

Le mycélium du champignon hiverne sur les déchets restés au sol. Dès que les conditions optimales sont présentes (temps chaud et humide) le développement commence.

Les conditions favorables de développement sont des températures comprises entre 10 et 25°C et la présence d’eau.

La contamination de nouveaux plants se fait par le transport des spores par le vent et la pluie, ou par l’Homme, lors des opérations culturales telles que le sarclage.

Observez la totalité des pieds de haricot pour détecter les premiers foyers de mildiou. Une attention particulière devra être portée sur les plantes qui au sein de la culture, seraient plus ombragées, situation permettant une plus longue persistance de l’eau sur les feuilles.

Une fois le premier foyer détecté, observez l’évolution de la maladie sur les plants répartis dans le jardin.

Lors de la mise en place de la culture

  • Afin de retarder l’apparition des symptômes en début de saison appliquez la rotation des cultures.
  • Distancez suffisamment les plants pour faciliter le séchage des feuilles après la pluie.

Lorsque la culture est en place

Le mildiou se développe très rapidement quand le climat est chaud (optimal à 27 °C) et humide. Les orages d’été rassemblent toutes ces caractéristiques, il faut donc surveiller les plantes sensibles après les épisodes orageux pour repérer l’apparition des premiers symptômes.

  • Préférez un arrosage au pied plutôt que par aspersion.
  • Bien désinfecter vos outils de jardinage avant utilisation.
  • Dès que vous repérez l’attaque, retirez et détruisez les parties malades pour éviter la contamination d’autres plants.

Substances soumises à une Autorisation de Mise sur le Marché

  • Dès l’apparition des premiers symptômes, un traitement au sulfate de cuivre peut être appliqué.

Recherchez les produits autorisés pour l’usage prévu et portant la mention « Emploi Autorisé au Jardin » (EAJ) sur le site e-phy.

Substances de base

  • Le bicarbonate de soude peut être utilisé en curatif dès l’apparition des premiers symptômes (dose : 3 à 10 g/L). Pour en savoir plus sur les substances de base.

Précautions à prendre avant de traiter.

Pour en savoir plus sur le mildiou.

Télécharger la fiche “Mildiou du haricot”