Mildiou du persil


Le mildiou du persil est occasionné par un champignon (Plasmopara nivea) qui peut se développer tout au long de la culture, en plein air et sous abri.

Carte d'identité

Mildiou persil (c) D. Blancard
Plasmopara nivea
j f m a m j j a s o n d
Températures douces te fortes humidité
feuillage Tous
famille des Apiacées (carottes, panais, céleris…)

Des taches chlorotiques apparaissent sur la face supérieure des feuilles. Lorsque la maladie progresse, ces taches s’agrandissent, prennent une forme angulaire et une teinte jaune évoluant vers des nécroses.

Plasmopara nivea dégât feuille vue du dessus © Jerzy Opioła
Plasmopara nivea sur partie supérieure de feuilles de persil © Jerzy Opioła

Sur la face inférieure de la feuille à l’emplacement des taches chlorotiques, par forte hygrométrie, un duvet gris-blanc peut être observé.

Plasmopara nivea dégât feuille vu du dessous © Jerzy Opioła
Plasmopara nivea sur partie inferieure de feuilles de persil © Jerzy Opioła

Ce champignon s’attaque essentiellement aux feuilles jeunes.

Les attaques intenses de mildiou aboutissent à une réduction directe de la récolte et à un affaiblissement progressif des plantes.

Plasmopara nivea est un champignon pathogène qui a besoin de tissus de la plante hôte pour se développer (parasite obligatoire).

L’hiver, il se conserve sous forme d’oospore dans les parties desséchées des feuilles. Si les conditions optimales sont présentes (températures douces et forte hygrométrie), la dissémination peut être très rapide.

Une végétation dense et une rosée persistante sont favorables au développement du mildiou.

Observez un duvet grisâtre sur la face inférieur des feuilles tachées, ainsi que la disposition des taches.

Lors de la mise en place de la culture

  • Afin de retarder l’apparition des symptômes en début de saison appliquez la rotation des cultures.
  • Distancez suffisamment les plants pour faciliter le séchage des feuilles après la pluie.

Lorsque la culture est en place

Le mildiou se développe très rapidement quand le climat est chaud (optimal à 27 °C) et humide. Les orages d’été rassemblent toutes ces caractéristiques, il faut donc surveiller les plantes sensibles après les épisodes orageux pour repérer l’apparition des premiers symptômes.

  • Préférez un arrosage au pied plutôt que par aspersion
  • Bien désinfecter vos outils de jardinage avant utilisation
  • Dès que vous repérez l’attaque, retirez et détruisez les parties malades pour éviter la contamination d’autres plants

Substances soumises à une Autorisation de Mise sur le Marché (AMM)

  • Dès l’apparition des premiers symptômes, un traitement à l’hydroxyde de cuivre peut être appliqué.

Recherchez les produits autorisés pour l’usage prévu et portant la mention « Emploi Autorisé au Jardin » (EAJ) sur le site e-phy.

Substances de base

  • Le bicarbonate de soude peut être utilisé en curatif dès l’apparition des premiers symptômes (dose : 3 à 10g/L). Pour en savoir plus sur les substances de base.

Précautions à prendre avant de traiter.

Pour en savoir plus sur le mildiou.