Olivier – Mouche


La larve de la mouche de l’olive provoque des dégâts allant de la chute prématurée des fruits à l’altération de la qualité de l’huile d’olive.

Carte d'identité

Bactrocera oleae
j f m a m j j a s o n d
Températures douces et humidité élevée
fruits Maturation du fruit

Le développement de la larve à l’intérieur de l’olive entraîne une chute prématurée du fruit.

La qualité de l’huile d’olive est également altérée du fait de l’exposition de la pulpe à l’air et des déjections de la larve, qui augmentent l’acidité du fruit.

Dégâts de mouche de l’olive Bactrocera oleae © Lorraine Graney

L’adulte mesure de 4 à 5 mm de long. A l’extrémité de ses ailes se trouve une tache noire, caractéristique de l’espèce. Son abdomen est brun-orangé avec des taches noires. Son thorax est foncé strié de bandes grises avec une barre blanche. Sur les individus femelles, on peut observer un ovipositeur pour la ponte.

Adulte de mouche de l’olive Bactrocera oleae © Pest and Diseases Image Library, Bugwood.org

La mouche passe l’hiver sous forme de pupe dans les premiers centimètres de terre à proximité de l’olivier. Lorsque les températures passent en dessous de 0 °C, la survie de la pupe est très réduite.

Fin février, dans les zones où les températures sont douces, les premiers adultes émergent. Ils peuvent parcourir une dizaine de km par jour.

Durant l’été, lorsque les olives mesurent environ 10 mm, les premières pontes ont lieu. Les femelles pondent entre 400 et 500 œufs en quelques jours (elles peuvent pondre plusieurs mois après l’accouplement). La femelle pond un seul œuf par olive sous la peau.

L’œuf éclot au bout de 2 à 3 jours. Le stade larvaire dure une vingtaine de jours. La larve mange d’abord la pulpe pour préparer son trou de sortie, puis recule dans le fruit pour se nymphoser. Une dizaine de jours plus tard un adulte sort de l’olive.

Larve de mouche de l’olive Larve de mouche de l’olive Bactrocera oleae © Lorraine Graney

Entre la ponte et l’émergence d’un nouvel adulte, il faut compter environ 1 mois.

Trois à quatre générations de mouches se succèdent par an si les conditions climatiques sont favorables. En cas de forte sècheresse, le taux de survie des adultes est très faible.

Les piqûres sur les olives sont assez caractéristiques de ce ravageur.

  • Préférez des variétés tardives qui sont moins sensibles à la mouche de l’olive que les variétés précoces.
  • Un travail très superficiel du sol permet d’exposer les pupes aux faibles températures et à leurs prédateurs naturels.
  • Des filets anti-insectes à mailles très fines peuvent être installés pour limiter la ponte des mouches.

Pour en savoir plus sur comment lutter naturellement contre la mouche de l’olivier.

Psyttalia concolor est un hyménoptère parasitoïde des larves de la mouche de l’olivier. Cependant, l’action de cet auxiliaire est assez limitée.

Substances soumises à une Autorisation de Mise sur le Marché (AMM)

  • Une barrière minérale composée de kaolin dilué dans de l’eau appliquée sur les fruits génère un film protecteur limitant la ponte des mouches.

Recherchez les produits autorisés pour l’usage prévu et portant la mention “Emploi Autorisé au Jardin” (EAJ) sur le site e-phy.

Précautions à prendre avant de traiter.

Télécharger la fiche technique “Mouche de l’olivier”.