Oignon – Mildiou


Le champignon (Peronospora destructor) est responsable du mildiou de l’oignon. Ce champignon se développe tout au long de la culture, il se transmet par les bulbilles lors de la plantation.

Carte d'identité

Mildiou oignon © Blancard
Peronospora destructor
j f m a m j j a s o n d
Pluie ou brouillard, développement entre 11 et 13°C
Tous

Au début, les plantes ont une végétation très réduite. Les feuilles présentent des symptômes et des lésions chlorotiques.

Symptômes du mildiou de l’oignon. © Gerald Holmes
Symptômes du mildiou de l’oignon. © Gerald Holmes

Plus tard dans la saison, les feuilles présentent des taches allongées, jaunâtres ou légérement décolorées, qui se couvrent du feutrage caractéristique des mildious. Dans ce cas, ce feutrage est violacé. Les organes contaminés se déforment et fanent prématurément. Fragilisés, ils peuvent tomber sur le sol sous l’effet du vent ou des pluies.

Symptômes du mildiou de l’oignon. © Howard F. Schwartz
Symptômes du mildiou de l’oignon. © Howard F. Schwartz
Symptômes de mildiou de l'oignon avancés © Howard F. Schwartz
Symptômes de mildiou de l’oignon avancés © Howard F. Schwartz

 

 

De façon caractéristique, le mildiou est une maladie typiquement à foyers. Son développement est favorisé par des conditions climatiques particulières qui sont un temps pluvieux et très humide (brouillard) avec des températures optimales de 11 à 13°C. La maladie peut cependant se développer entre 4 et 25°C.

Le champignon se conserve dans le sol dans les débris végétaux. Les spores germent au printemps pour donner lieu à l’infection primaire.

Le mycélium du champignon peut également survivre dans les bulbes avant de s’étendre aux feuilles au démarrage de la végétation. Dans tous les cas, les lésions primaires produisent des spores responsables de la propagation de la maladie dans le potager.

Peu de risques de confusion possibles. L’attaque se reconnait sur les feuilles les plus basses, qui sont les premiers organes touchés. Dès les premiers signes, surveillez les plantes à la recherche des symptômes suivants: plantes chétives, décoloration puis taches sur les feuilles.

Avant la mise en place de la culture

  • Choisir des variétés peu sensibles à cette maladie (oignons jaunes Hylander, Santero F1..)
  • Espacer vos plants

Lorsque la culture est en place

  • Eviter de mouiller le feuillage lors des arrosages ou arroser le matin d’une belle journée pour permettre un ressuyage rapide des feuilles
  • Maintenir l’aération entre les plants en sarclant le sol régulièrement pour éviter le développement des adventices.

 

Substances de base

  • Traitement curatif à base de Bicarbonate de soude (dose : 3 à 10 g/l)

Pour en savoir plus sur les substances de base.

Pour en savoir plus sur le mildiou.

Substances soumises à une Autorisation de Mise sur le Marché (AMM)

Un traitement à base de cuivre peut être appliqué pour lutter contre cette maladie.

Toutefois, attention de ne pas effectuer ce traitement trop souvent car l’accumulation excessive de cuivre est très néfaste pour la vie du sol.

Recherchez les produits autorisés pour l’usage prévu et portant la mention « Emploi Autorisé au Jardin » (EAJ) sur le site e-phy.

Précautions à prendre avant de traiter.

Télécharger la fiche technique “Mildiou de l’oignon”.