Lilas – Otiorhynque


L’otiorhynque (Otiorhynchus sulcatus) est un insecte de la famille des charançons commun en Europe qui s’attaquent à de nombreuses plantes au jardin.

Carte d'identité

Otiorhynque
Otiorhynchus sulcatus
j f m a m j j a s o n d
larves au sol racines, feuillage tous

Les feuilles sont dévorées, en commençant par les bords extérieurs. Elles prennent alors un aspect caractéristique : le bord des limbes foliaires est découpé en encoches régulières formant une crénelure marquée.

Dégâts sur feuille de lilas et excréments caractéristiques © Whitney Cranshaw
Dégâts sur feuille de lilas et excréments caractéristiques © Whitney Cranshaw

Les larves se nourrissent des racines et de la partie vivant de la base des troncs. Les plantes jaunissent, leur croissance est ralentie et les plantes peuvent dépérir.

Dégâts sur lilas© Whitney Cranshaw
Dégâts sur lilas© Whitney Cranshaw

 

Perte de qualités esthétiques

  • Pertes esthétiques importantes (feuilles découpées).

Perte de récoltes

  • Pertes de plantes  dont les racines sont détruites (heuchères, sedums).

Apparition de l’adulte en mai, la ponte se fait 30 à 50 jours après la sortie des adultes et échelonnée de juin à septembre (oeufs déposés sur le sol, ou au hasard sur les plantes), incubation 25 à 30 jours, puis développement des larves dans le sol (dégâts sur racines) qui y restent entre 9 et 22 mois. Les larves vivent sous la surface du sol, se nourrissant des racines et du cambium (partie vivante) à la base des troncs.

Larve d'otiorhynque © Peggy Greb
Larve d’otiorhynque © Peggy Greb

L’adulte est noir, avec des élytres (ailes rigides qui forment la carapace de l’insecte) fusionnés. Même si il possède des ailes, il est donc incapable de voler. Il se nourrit des feuilles, en les attaquant par le bord, ce qui donne l’aspect de dentelle découpée caractéristique. Les insectes vivent dans les parties aériennes des plantes pendant la nuit mais retournent dans le sol pour la journée.

Otiorhynque adulte © David Gent
Otiorhynque adulte © David Gent

Les symptôme peut être confondu avec ceux provoqués par les limaces ou les escargots, mais il n’y a pas de trace visqueuse sur les feuilles.

Avant la mise en place de la culture

  • Lors de l’achat de vos plants ou du rempotage vérifiez que la motte ne contienne pas de larve.
  • Planter vos lilas à côté de Bergenia cordifolia. Cette plante est très sensible à ce ravageur, elle va détourner l’attaque d’otiorhynque sur elle-même protégeant ainsi vos lilas.

 

Lorsque la cultures est en place

  • Utilisez des barrières physiques gluantes ou collantes sur le tronc des plantes infestées.
  • Si vous observez des morsures sur les feuilles de vos lilias, intervenez la nuit muni d’une lampe torche afin d’enlever les adultes à la main.

Aucune mesure de biocontrole n’est connue à ce jour.

Substances soumises à une Autorisation de Mise sur le Marché (AMM)

Il est possible d’utiliser un insecticide à base de pyréthrine et d’huile de colza.

Attention : ce produit toxique pour les abeilles et les insectes auxiliaires ( prédateurs et parasites de ravageurs )ne peut être employé qu’à la fin de la période de floraison.

Recherchez les produits autorisés pour l’usage prévu et portant la mention “Emploi Autorisé au Jardin” (EAJ) sur le site e-phy.

Précautions à prendre avant de traiter.