Internet au service de la santé des plantes

Les ressources présentes sur le site Jardiner Autrement

Hortiquid

Hortiquid, ce sont un site internet et une application qui permettent aux particuliers de poser leurs questions sur le jardinage à des experts de la SNHF. Ce service regroupe 150 experts bénévoles dans différents domaines: nomenclature, économie, génétique, santé des plantes, techniques horticoles. Plus, de 550 questions-réponses y sont recensées et accéssibles

hortiquid-experts
logo-MOOC-Santé-des-plantes

Le MOOC santé des plantes

Un MOOC (issu de l’anglais “Massive Open Online Course”) est un cours en ligne ouvert à tous. L’inscription à ces cours est libre d’accès et gratuite. En novembre 2017, la plate-forme Jardiner Autrement, lance son MOOC dédié à la santé des plantes. Il présente toutes les clés pour aboutir d’une observation simple à un bon dignostic. Les vidéos de ce MOOC sont toujours disponibles sur notre site. Vous y apprendrez le fonctionnement des plantes, vous reconnaîtrez les principaux ravageurs et maladies des plantes pour finalement être capable d’identifier les causes des désordres affectant la santé de vos plantes.

Guide d’épidémiosurveillance

Le Guide d’observation et suivi des bioagresseurs au jardin  sert de support à la mise en place d’un réseau d’épidémiosurveillance dans les jardins d’amateurs. Il est fondé sur des protocoles harmonisés se basant sur l’observation et le suivi de bioagresseurs. Il a été réalisé par la SNHF à la demande du ministère de l’Agriculture. Dans sa première partie, le guide explique comment passer de l’observation au diagnostic. Il se présente ensuite sous forme de fiches:

  • couples plante/bioagresseur
  • espèces végétales invasives
  • auxiliaires

Chacune présente une partie descriptive et les informations nécessaires à l’identification du bioagresseur ou de l’auxiliaire. Pour les fiches plantes/bioagresseurs et espèces invasives, une rubrique est dédiée spécialement aux observateurs membres d’un réseau.

Guide d'épidémiosurveillance 2017²
bsv

Bulletin de santé du végétale (BSV)

Depuis 2011, les jardiniers amateurs ont la possibilité de devenir des observateurs bénévoles en entrant dans le réseau d’épidémiosurveillance. Leurs observations sont synthètisées dans les Bulletins de Santé du Végétale (BSV). Les BSV sont classés par région, ils apportent des informations sur la dynamique des ravageurs au cours d’une saison et sur les risques phytosanitaires occasionnés. Ils incitent les jardiniers amateurs à observer leur jardin, à anticiper et raisonner les stratégies de protection des végétaux. La fréquence de parution des BSV varie selon les régions (hebdomadaire à mensuelle). Les BSV sont disponibles sur notre site, sur les sites internet des chambres d’agriculture régionales et sur le site de la Draaf.

Fiches techniques

De nombreuses fiches techniques sont disponibles sur notre site. Certaines présentent des éléments sur la biologie des ravageurs ou des auxiliaires ainsi que des méthodes de lutte ou d’accueil au jardin. D’autres apportent des solutions naturelles à des problèmes particuliers, comme la pyrale du buis, l’oïdium, les limaces ou encore la mousse. On y trouve aussi des fiches simples permettant de mieux connaitre son sol.

Les applications de diagnostic pour tablettes et smartphones

diagnoplant

Di@gnoplant

Plusieurs applications de diagnostic ont été développées par l’INRA (Institut national de la Recherche Agronomique). Sous l’appellation Di@gnoplant, ces outils d’aide au diagnostic sont non seulement disponibles sur ordinateur grâce au site internet e-phytia. Les applications sont simples d’emploi et permettent, en seulement quelques clics, d’identifier à l’aide de photos, les maladies et ravageurs des cultures. Une fois le diagnostic terminé, vous pouvez accéder aux fiches descriptives contenant de nombreuses photos, une description des symptômes, des éléments de biologie, les principaux facteurs de risques ainsi que les moyens de lutte. Vous pouvez également accéder directement à ces fiches grâce à l’index. Une application est développée pour chacune des cultures: pomme de terre, cultures tropicales, pomme, prune, tomate, salade, melon , courgette.

Vigijardin

L’application la plus complète et la plus utile pour le jardinier amateur est Vigijardin. En se basant sur le Guide d’observation et de suivi des bioagresseurs au jardin (voir ci-dessus), l’INRA, en partenariat avec la SNHF, a mis en place une application de diagnostic pour toutes les cultures du jardin, qu’elles soient potagères, fruitières ou ornementales.

La base de données contient aussi des fiches dédiées aux plantes invasives. Grâce à une base photographique, l’utilisateur sélectionne la catégorie de la plante (potagère, fruitière, ornementale ou invasive) puis l’espèce (pommier, tomate, etc) et clique sur la photo ressemblant le plus aux symptômes observés dans son jardin.

Une autre application développée également par l’INRA sur le même principe est Di@gnoplant Biocontrôle, pour se familiariser avec la lutte biologique. Cette application comprend une cinquantaine de ravageurs et autant d’auxiliaires utiles.

vigiJardin_application
Di@gnoplant Biocontrôle

Les applications et sciences participatives

Il existe des programmes de sciences participatives basés sur la collecte d’informations auprès du grand public.

Icone-agiir

Agiir

Agiir est une application, développée par l’INRA, qui permet l’identification par l’image d’espèces d’insectes invasifs. Cette identification se fait à partir du stade de développement, de la période de l’année, de la zone géographique et des risques de confusions avec d’autres insectes. Une fois l’insecte identifié, il est possible de le déclarer en remplissant un court questionnaire. De plus, on y trouve des renseignements sur la biologie et les moyens alternatifs qui permettent la gestion de ces insectes.

JardiBiodiv

JardiBiodiv est l’observatoire de la biodiversité des sols. Développé par l’INRA dans le but d’évaluer les pressions environnementales sur la biodiversité des sols en ville. Le grand public observe son jardin et prend en photo les organismes qu’il observe. Les données sont traitées en laboratoire par des chercheurs qui essayent de comprendre quels sont les facteurs qui aboutissent à la diminution de la biodiversité. L’application propose aussi des fiches d’aide à la reconnaissance des invertébrés du jardin classés en grands groupes.

Jardinbiodiv
tela botanica

Tela Botanica

Pour promouvoir la diffusion et la vulgarisation des connaissances botaniques, l’association Tela Botanica s’organise autour d’un réseau botanique francophone permettant l’échange d’informations et l’animation de projets grâce aux outils numériques. Le réseau se compose de plus de 30 000 botanistes amateurs.

 OLB

Cet Observatoire Local de la Biodiversité vise à renforcer la connaissance du territoire grâce à la collecte de données sur les espèces animales et végétales tout en sensibilisant la population locale aux enjeux de préservation et en l’impliquant dans les observations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × un =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.