Le biocontrôle en Hiver

La surveillance des maladies et ravageurs en toutes saisons

Surveiller et reconnaitre des dégâts sur vos plantes représente le préalable à toute démarche de jardinage raisonné quelle que soit la saison. La compréhension des causes d’un « désordre » au cours de la croissance et du développement des végétaux n’est pas toujours facile, certains dégâts peuvent être dus au climat (variations brutales de températures, vent etc.), à des carences (manque de fer ou d’azote, etc.) ou à des parasites (champignons, insectes, acariens, virus, etc.).

Pour vous aider à identifier les maladies de vos plantes, plusieurs outils ont été conçus pour les jardiniers amateurs : Les vidéos du « MOOC santé des plantes » réalisées par la Société Nationale d’Horticulture de France, avec l’appui d’Agrocampus Ouest, vous permettront de comprendre et identifier les causes d’un désordre affectant vos plantes. Ces cours en ligne sont accessibles à tous.

« Le guide pour les jardiniers amateurs : observation et suivi des bioagresseurs au jardin » vous donnera les clés pour réussir un diagnostic terrain.

L’application Vigijardin, utilisable sur smartphone et tablette, vous permet d’identifier les bioagresseurs des plantes à l’aide de photos.

Le Bulletin de Santé du Végétal (BSV) émet des alertes en cas de présence de bioagresseurs dans votre région. (Attention : Dans certaines régions, le BSV n’a pas été maintenu. Le site jardiner autrement relaie tous les BSV restants)

logo-MOOC-Santé-des-plantes
Guide d'épidémiologie

Anticiper les risques en hiver

Ne laissez aucune parcelle nue. Le paillage protège les racines de vos végétaux contre le froid. Avant les premières gelées matinales, recouvrez vos cultures sensibles (comme la mâche ou le cresson) avec un voile d’hivernage.

Rouge-gorge (c) pixabay
Rouge-gorge (c) pixabay

Pour attirer des auxiliaires comme les oiseaux, installez des nids. En période de gel, pensez à les nourrir. Ne coupez pas les hampes florales séchées des vivaces, leurs graines sont une source de nourriture pour eux.

En cas de neige, n’épandez pas de sel sur les allées du jardin car cette pratique est toxique pour la végétation. A la fin de l’hiver, supprimez les feuilles sèches ou noircies pour mieux dégager les fleurs présentes ou à venir.

Si vos arbres fruitiers ont subi des dégâts par des parasites l’été précédent, brossez les troncs avec une brosse en chiendent pour éliminer les mousses et les lichens dans lesquels se réfugient les formes hivernantes des ravageurs. Supprimez les fruits pourris

Laissez vos déchets verts sains au jardin pour fabriquer du compost.

Réagir à des parasites en hiver

Pour lutter contre les formes hivernantes des ravageurs (insectes, acariens, champignons) se réfugiant dans les anfractuosités de l’écorce des arbres fruitiers, les produits à base de chaux, d’huile de colza ou d’huile de paraffine sont autorisés pour les jardiniers amateurs.

Ces mélanges éliminent les bioagresseurs en les asphyxiant. Après dilution dans de l’eau, pulvérisez le produit sur le tronc et les branches après la chute des feuilles et avant débourrement des fleurs.

Cochenilles farineuses de l'oranger (c) Astredhor, Sépale
Cochenilles farineuses de l'oranger (c) Astredhor, Sépale

Vous trouverez la liste des produits de biocontrôle utilisables aux jardins sur le site jardiner autrement. Ces produits sont disponibles en jardinerie. Bien qu’ils soient « naturels », ils ne sont pas tous anodins pour l’environnement, renseignez-vous avant d’agir ! Respectez bien leur condition d’utilisation.