Les petits mammifères

Parmi les petits mammifères, les rongeurs sont nombreux à pouvoir élire domicile au jardin. Ceux qui vont pulluler peuvent abîmer vos récoltes, il est souhaitable de les chasser de votre terrain sans attendre. D’autres espèces peuvent être vos auxiliaires même s’il faudra faire quelques aménagements.

Ceux qui peuvent vous aider

Certains mammifères causent peu de dégâts aux cultures, c’est le cas des taupes. Elles vont consommer les vers du sol, et vous protégeront contre les larves de tipules, les vers blancs… En revanche, les monticules de terre qu’elles sortent pour la création de leur terrier abîment votre pelouse. Vous pourrez étaler la terre remontée au niveau des taupinières ou l’utiliser pour vos besoins de terre fine. Cet animal fouisseur est bénéfique au jardin, il aère le sol et remonte en surface les éléments profonds.

Taupe

Le lérot est un rongeur omnivore à tendance carnassier. Au jardin, il se nourrit de beaucoup d’insectes, d’autres petits rongeurs et de mollusques. C’est un auxiliaire contre les limaces, les escargots et les larves du sol. Malheureusement, comme tous les rongeurs, il raffole des graines et des fruits. Il chaparde à l’occasion les fruits sur les arbres et grignote ceux qui sont en réserve. Il lui arrive aussi de manger des œufs d’oiseau tels que ceux des mésanges.

Pour protéger les oiseaux, vous pourrez mettre en place des nichoirs à balcon, rendant l’accès difficile aux prédateurs.

Les loirs et les lérots hibernent, dès que la température passe plusieurs jours sous les 12-13 °C. Ils se blottissent alors dans un nichoir ou un ancien nid, parfois dans les greniers. Pendant cette période, ils sont totalement inactifs et vulnérables (chez le lérot le cœur passe de 300 à 2,5 battements par minute et leur température chute à environ 5°C). Leur jeûne prolongé explique leur boulimie le reste de l’année, ils devront doubler de poids entre leur réveil en mars et leur endormissement à l’automne.

Il n’y a que très rarement de pullulation chez ces animaux car ils sont territoriaux. Pour vivre en bonne intelligence avec eux, nous vous conseillons de boucher les trous par lesquels ils pourraient entrer dans votre cave ou grenier et de protéger votre récolte de fruits dans un fruitier grillagé.

Les nuisibles

Les campagnols, lapins, rats et surmulots sont des espèces très prolifiques qui risquent causer des dégâts s’ils ne rencontrent pas de prédateurs dans les jardins. Se nourrissant de racines, graines, fruits, bulbes de fleurs ou écorces, ils endommagent les arbres et les réserves.

Campagnol

Éléments généraux de protection

Pour lutter contre ces ravageurs, vous pouvez poser des grillages autour des cultures sensibles, ce qui fonctionne très bien contre les lapins. Vous pouvez également vous adressez à un piégeur agréé lorsque la population devient trop importante ; il installera des pièges spécifiques aux ravageurs observés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.