Conseils de lecture

Prix d’encouragement : 2019

Élisabeth et Jérôme Jullien : Le grand livre du potager sans pesticides

Permaculture, diagnostic des maladies et ravageurs, biocontrôle

Le mot de l’éditeur :

Tout jardinier ou apprenti maraîcher désire des légumes bons et sains. Que vous ayez un grand jardin ou des plantes potagères sur votre balcon, vous trouverez dans ce guide pratique toutes les informations utiles et actualisées pour préparer le sol, semer, planter, associer, entretenir, soigner vos cultures et conserver vos récoltes.

En accord avec la nouvelle législation effective depuis le 1er janvier 2019, cet ouvrage vous accompagnera dans l’application des alternatives 100% bio aux pesticides de synthèse.

Véritable outil de diagnostic et d’aide à la décision illustré de plus de 1 500 photos, il présente des fiches détaillées sur 50 plantes légumières, condimentaires et aromatiques : choix des variétés, bonnes pratiques de culture, diagnostic et traitement bio des maladies et ravageurs.

Le grand livre du potager sans pesticides-Élisabeth et jérôme Jullien

Les auteurs :

Passionnés de jardinage, les auteurs de ce guide possèdent plus de 30 ans d’expérience dans les productions végétales et le conseil phytosanitaire. Élisabeth Jullien est technicienne supérieure en horticulture et travaille dans le domaine des semences. Jérôme Jullien est ingénieur en agroenvironnement et expert national en horticulture, jardins et espaces verts.

Paul Stamets : Le mycélium à la conquête du monde

Comment les champignons peuvent aider à sauver la planète

Le mot de l’éditeur :

Paul STAMETS est l’un des grands spécialistes du sujet, mondialement reconnu. Un livre attendu, à destination de tout public, sur les champignons et leurs usages en médecine, alimentation, agriculture, dépollution des sols et des écoulements d’eau, régénération et protection des écosystèmes, doublé d’un manuel pratique pour la culture chez soi de champignons gastronomiques. Un livre brillant, nous faisant faire un bon dans notre compréhension du vivant, grâce notamment aux expériences scientifiques de l’auteur et de la communauté scientifique mondiale. Richement illustré de belles photos, c’est un livre particulièrement pédagogique. Les permaculteurs apprécieront !

Mycélium à la conquête du monde

« Les systèmes mycéliens établissent aussi un pont avec les méthodes innovantes de permaculture prônées par Bill Mollison, qui renforcent la durabilité à travers l’utilisation de systèmes naturels. Tous ces systèmes mettent en œuvre les synergies entre communautés biologiques et puisent leur force de la biodiversité. Nous comprenons de mieux en mieux la durabilité, et, pour moi, les systèmes de régénération mycologique, de permaculture, et des « machines vivantes » constituent les trois composantes essentielles d’un nouveau modèle de régénération des habitats. »
Paul STAMETS

Vincent Albouy, Gilbert Hodebert et André Fouquet : Le Petit guide entomo

Observer et identifier les insectes

Le mot de l’éditeur :

Un guide pour découvrir les insectes les plus communs, destiné aux parents comme aux enfants.

Après une présentation des insectes et de leur mode de vie, l’auteur donne des conseils de base pour les débusquer, les observer et les identifier. Puis 160 espèces parmi les plus communes ou les plus remarquables d’Europe Occidentale font l’objet d’une fiche détaillée illustrée de photos et de dessins. Une centaine d’espèces proches viennent compléter cette présentation.

  • Une activité à partager en famille : identifier plus de 160 espèces d’insectes en France.
  • Un guide facile à utiliser : un vocabulaire adapté et de nombreuses illustrations pour se lancer sur le terrain.
  • Une approche aussi sérieuse que ludique : les insectes sont présentés dans leur environnement.
Le petit guide entomo

S. Guido Fleischhauer, J. Guthmann, R. Spiegelberger : Plantes sauvages comestibles

 Les 50 plantes essentielles et leurs usages

Le mot de l’éditeur :

Voici un guide d’identification hors du commun permettant de déterminer, sans risque d’erreurles 50 plantes comestibles les plus courantes de la flore française.

Par sa précision et sa facilité d’accès, il rivalise avec une balade botanique in situ. Des textes clairs, accompagnés de plus de 450 photos et dessins, pointent les éléments déterminants pour chaque espèce (évitant toute confusion avec un sosie toxique) et synthétisent, saison par saison, les usages alimentaires possibles, des plus classiques aux plus originaux, à l’état frais ou sous forme transformée (fermentations, graines germées, etc.). Des idées de recettes complètent cet ouvrage.

“Parmi la multitude d’ouvrages qui ont été récemment publiés sur ce sujet, bien peu sont aussi pertinents et efficaces, surtout lorsqu’on débute. Ce guide propose une qualité pédagogique et des choix botaniques intelligents, pratiques qui n’étaient pas à ce jour disponibles en français.”

Thierry Thévenin

Plantes sauvages comestibles

Les auteurs :

S. Guido FLEISCHHAUER est ingénieur et architecte paysager à l’université technique de Weihenstephan, près de Munich. Il a appris à se nourrir avec les plantes récoltées dans la nature d’Europe centrale. Il propose des randonnées, des conférences et des séminaires sur le thème.
J. GUTHMANN est ingénieur chimiste à l’université technique G.-S.-Ohm de Nuremberg, directeur du laboratoire de chimie des aliments à l’université technique de Weihenstephan, près de Munich. Il s’intéresse depuis longtemps à l’alimentation et à la santé, avec une spécialisation sur les plantes médicinales et les champignons.
R. SPIEGELBERGER est jardinier-paysagiste, ingénieur en architecture paysagère et en planification environnementale à l’université technique d’Höxter. Il transmet ses connaissances botaniques aux jardiniers et collectionneurs de plantes sauvages.

Blaise Leclerc : Les clés d’un sol vivant

Comment améliorer la terre de son jardin ?

Le mot de l’éditeur :

Découvrez la vie qui fourmille dans votre sol

Le sol présente une caractéristique unique : il lie le vivant – le monde organique – et l’inerte – le monde minéral.

Ce lien entre organique et minéral est la clé de la fertilité de nos jardins et ce sont les êtres vivants qui l’assurent, des plus petits, invisibles à l’oeil nu (bactéries, champignons) aux plus gros (insectes, vers de terre, etc.). Ainsi, à chaque instant, des milliards d’êtres vivants sont à l’ouvrage sous nos pieds, discrets artisans garants de la vitalité du sol. Mieux les connaître est un atout essentiel pour le jardinier.

Ce livre vous permet d’abord de découvrir qui sont et à quoi servent les innombrables habitants du sol, et comment ils contribuent à la croissance et à la bonne santé des végétaux. Il vous livre ensuite les clés pour travailler et nourrir le sol afin que les plantes y trouvent, en quantités suffisantes mais non excessives, tout ce dont elles ont besoin.

Les clés d'un sol vivant

Grâce à la panoplie des techniques proposées (engrais verts, composts, paillis, BRF, fumiers…), vous serez en mesure de choisir les solutions les mieux adaptées à votre jardin. Pour terminer, un cahier technique approfondit les principaux aspects agronomiques du fonctionnement d’un sol et de sa fertilisation.

Une démonstration brillante et pragmatique de la relation entre la vie du sol et le travail du jardinier, dans un ouvrage de vulgarisation accessible et très illustré.

L’auteur :

Blaise Leclerc a créé Orgaterre, bureau d’étude spécialisé dans l’agriculture et l’environnement. Il y réalise divers travaux sur la protection des eaux souterraines ou sur le compostage, notamment pour l’Ademe. Avec plus de 30 ans de jardinage, il collabore avec Terre vivante.

Prix d’encouragement : 2018

Marc-André Selosse : Jamais seul

ces microbes qui construisent les plantes, les animaux et les civilisations

Le mot de l’éditeur :

Nous savons aujourd’hui que les microbes ne doivent plus seulement être associés aux maladies ou à la décomposition. Au contraire, ils jouent un rôle en tous points essentiel : tous les organismes vivants, végétaux ou animaux, dépendent intimement de microbes qui contribuent à leur nutrition, leur développement, leur immunité ou même leur comportement. Toujours pris dans un réseau d’interactions microbiennes, ces organismes ne sont donc… jamais seuls.

Au fil d’un récit foisonnant d’exemples et plein d’esprit, Marc-André Selosse nous conte cette véritable révolution scientifique. Détaillant d’abord de nombreuses symbioses qui associent microbes et plantes, il explore les propriétés nouvelles qui en émergent et modifient le fonctionnement de chaque partenaire.

Marc-André Selosse : jamais seul

Il décrypte ensuite les extraordinaires adaptations symbiotiques des animaux, qu’ils soient terrestres ou sous-marins. Il décrit nos propres compagnons microbiens – le microbiote humain – et leurs contributions, omniprésentes et parfois inattendues. Enfin, il démontre le rôle des symbioses microbiennes au niveau des écosystèmes, de l’évolution de la vie, et des pratiques culturelles et alimentaires qui ont forgé les civilisations.

Destiné à tous les publics, cet ouvrage constitue une mine d’informations pour les naturalistes, les enseignants, les médecins et pharmaciens, les agriculteurs, les amis des animaux et, plus généralement, tous les curieux du vivant. À l’issue de ce périple dans le monde microbien, le lecteur, émerveillé, ne pourra plus porter le même regard sur notre monde.

L’auteur :

Professeur du Muséum national d’Histoire naturelle, Marc-André Selosse enseigne dans plusieurs universités en France et à l’étranger. Ses recherches portent sur les associations à bénéfices mutuels (symbioses) impliquant des champignons, et ses enseignements, sur les microbes, l’écologie et l’évolution. Il est éditeur de revues scientifiques internationales et d’Espèces, une revue de vulgarisation dédiée aux sciences naturelles. Il est aussi très actif dans ce domaine par des conférences, vidéos, documentaires et articles.

« Marc-André Selosse écrit de façon précise, dense, sans mot inutile, refusant le jargon, dans un style élégant et plein d’humour (…). Cet ouvrage a un mérite supplémentaire, assez rare pour qu’il importe de le signaler : il ne contient jamais rien d’ennuyeux. »

Francis Hallé, extrait de la postface

Benoît Huc : Accueillir les oiseaux au jardin

Le mot de l’éditeur :

Tous les conseils pour accueillir et protéger les oiseaux au jardin

À l’heure où les populations d’oiseaux sont fragilisées par l’agriculture moderne, chacun peut transformer son jardin en véritable refuge. Benoît Huc nous donne dans ce livre tous les conseils pour les accueillir et les protéger :

  • Connaître leurs végétaux préférés
  • Préserver des coins sauvages
  • Les aider à se nourrir en hiver
  • Les protéger des chats
  • Installer et construire des nichoirs pour chaque type d’oiseau
  • Reconnaître les 60 oiseaux les plus fréquents
Accueillir les oiseaux au jardin

L’auteur :

Benoît Huc est un naturaliste passionné. Professionnel de l’image depuis plus de 30 ans, il est cadreur et réalisateur de nombreux reportages et documentaires TV consacrés au jardin et à la nature. Il aime tout particulièrement “sublimer toutes les beautés naturelles qui nous entourent et à côté desquelles nous passons tous les jours sans vraiment les voir”. C’est dans cet esprit qu’il pratique aussi la photographie d’oiseaux dans son jardin et ailleurs. Il vit à Fexhe-le-Haut-Clocher, en Belgique.

Marcel B. Bouché : Des vers de terre et des hommes

Le mot de l’éditeur :

Charles Darwin a décrit, sa vie durant, les phénomènes majeurs qui régissent la nature, notre cadre de vie, et, parmi ceux-ci, l’activité des vers de terre dans nos milieux. Bien qu’il n’ait pu qu’en observer les conséquences à la surface du sol, il en pressentit toute l’importance et y consacra un livre prémonitoire qui fut négligé car leur activité souterraine restait à décrire et à mesurer.
C’est en utilisant les vers de terre, à la manière de sondes explorant non pas l’espace mais le sol, que l’auteur est parvenu, pour la première fois, à évaluer l’ampleur surprenante de cette activité. Les sols, constituant la majeure partie des écosystèmes, sont en permanence ingérés, digérés et remodelés : ainsi, ce sont des centaines de tonnes de terre à l’hectare qui passent chaque année par le tube digestif de ces animaux. Ce travail assidu du sol permet de l’aérer, d’en améliorer la structure par le mélange intime des minéraux et de la matière organique, et de recycler des quantités considérables de carbone, d’azote, etc., pour féconder des sols ainsi naturellement dotés de fertilité.

L’importance des vers de terre s’explique par leur origine très ancienne et leur établissement en cohérence avec les autres constituants majeurs de nos écosystèmes, tels les sols et les plantes. L’évolution des milieux, incluant celle des vers de terre, explique leurs rôles fondamentaux et éclaire, a contrario, les effets souvent dévastateurs de nos pratiques, notamment agronomiques.

Des vers de terre et des hommes

Cet ouvrage novateur propose une synthèse des connaissances relatives aux vers de terre et aux écosystèmes. Soulignant la perception très limitée que nous avons de notre environnement et les carences des technosciences actuelles, il nous montre comment ces animaux rustiques mais si sophistiqués pourraient nous aider à mieux évaluer et valoriser tout ce que la nature met à notre disposition.

L’auteur :

Tout d’abord jardinier, Marcel Bouché est ensuite devenu chercheur à l’INRA. Il est aujourd’hui reconnu comme géodrilologue c’est-à-dire un spécialiste des vers de terre.

Renaud de Looze : l’urine de l’or liquide au jardin

Le mot de l’éditeur :

Voici le premier ouvrage argumenté consacré à l’urine, ce véritable or liquide permettant de recycler et produire dans le même temps. Il fait la synthèse des connaissances actuelles sur le numéro un des engrais naturels : valeur agronomique, salinité, santé et environnement. Le recyclage de l’urine au jardin permet d’éviter de coûteux traitements de l’eau et de bénéficier d’une ressource gratuite, riche en sels minéraux propices à la culture des végétaux et à la biodiversité. Pour cultiver sans polluer, l’auteur donne des recettes combinant urine et compost ; il renseigne sur les dosages à apporter et propose deux modes d’épandage – non dilué ou dilué – suivant la périodicité choisie. L’ouvrage est illustré par des dessins inédits d’Avoine, dessinateur humoristique (“À suivre”, “Le Monde”, “Marie-Claire”, “New York Times”, “Le Figaro”, “Les Échos”, “Siné Hebdo”…). Dans ce manuel pratique, découvrez la valeur de cette formidable ressource et la manière de l’utiliser en toute innocuité, et adoptez une nouvelle habitude de jardinage, astucieuse et productive

L'urine, de l'or liquide au jardin

L’auteur :

Renaud de Looze est ingénieur et pépiniériste. Il s’intéresse particulièrement à la nutrition des plantes et expérimente sur son site de production de la « Palmeraie des Alpes ».

Vincent Albouy : Plaidoyer pour les mauvaises herbes

Le mot de l’éditeur :

Prix coup de cœur SAINT FIACRE 2011. Liseron, chiendent, laiteron, lierre, chénopode… Pour de nombreux jardiniers bio, les mauvaises herbes sont synonymes de mal de dos, leur extirpation du jardin obligeant à des sarclages ou des bêchages pénibles. Abondamment illustré, ce livre a pour vocation d’inciter le jardinier à se réconcilier avec ces plantes sauvages. Dans la première partie, il découvrira les 7 services qu’elles peuvent lui rendre gratuitement : – elles favorisent la biodiversité – elles informent le jardinier sur l’état de son sol – elles rééquilibrent le sol et enrichissent le compost – elles soignent les plantes cultivées – elles soignent le jardinier – elles nourrissent le jardinier – elles embellissent le jardin Dans la seconde partie constituée de 75 fiches traitant chacune en détail d’une “mauvaise herbe”, le lecteur puisera des informations et conseils essentiels pour : – connaître les conditions et le cycle de vie de la plantes – limiter sa présence au jardin si elle est trop abondante ou cohabiter au mieux avec elle.

Plaidoyer pour les mauvaises herbes

L’auteur :

Vincent Albouy est entomologiste de formation et spécialiste des Dermaptères ou perce-oreilles. Dès l’âge de 7 ans il s’engage dans la protection de la nature en adhérant à la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO). Aujourd’hui il est vice-président de l’Office Pour les Insectes et leur Environnement (OPIE). Il est également le président fondateur de PONEMA, une association pour la protection de la nature ordinaire dans les jardins.