Cucurbitacées – Virus de la mosaïque du concombre


Il s’agit d’une maladie virale, qui peut attaquer les Cucurbitacées et de nombreuses autres familles de végétaux.

Carte d'identité

Feuille virus mosaïque du concombre (c) INRA
Cucumber Mosaïc Virus
j f m a m j j a s o n d
Transmis par les pucerons tous
tous les cucurbitacées, le céleri est porteur sain

Les symptômes exprimés par le virus de la mosaïque peuvent être de plusieurs natures : mosaïque ou marbrures foliaires, jaunissement progressif du feuillage, anneaux nécrosés, déformation des fleurs, des fruits et des feuilles.

Les dégâts peuvent nécessiter la destruction totale de toutes les plantes et peut totalement empêcher la récolte.

Perte de récoltes

  • Perte de récolte potentiellement totale et nécessité de détruire les plantes contaminées.

Le virus de la mosaïque a une répartition planétaire et peu spécifique, et peut infecter une très vaste gamme de plantes-hôtes. En fait, il est considéré, parmi tous les virus de plantes connus, comme celui qui a la plus grande gamme d’hôtes, soit plus de 1 200 espèces de végétaux.

La transmission se fait par l’intermédiaire de nombreuses espèces de pucerons, mais le puceron noir (Aphis gossypii) est prépondérant. La transmission est possible pendant seulement quelques dizaines de minutes. L’intervention rapide sur les pucerons, même lorsque leur population est faible, est le seul moyen efficace de prévention, surtout si votre jardin contient les principales plantes réservoirs (bryone dioïque dans les haies ou le long des grillages en particulier) ou des porteurs sains (n’exprimant aucun symptôme) du virus (céleri). Il convient d’éliminer ou d’écarter ces plantes avant de lutter contre les pucerons.

Il est important de noter que le virus de la mosaïque des cucurbitacées est totalement différent de celui qui attaque les solanacées (virus de la mosaïque du tabac).

Limitez la présence de plantes réservoir.

Éliminez et détruisez immédiatement les plantes qui montrent des symptômes.

Limitez la présence de pucerons.

Utilisez des outils propres lors des tailles et des travaux de jardinage.

Choisissez des semences ou des plants sains.

Choisissez des variétés de concombre résistantes. Renseignez-vous auprès du fournisseur.

Aucune mesure de biocontrole n’est connue à ce jour.