Platane – Tigre


Le tigre du platane est une petite punaise qui pique au revers des feuilles de platane. Le miellat qu’il produit se dépose sur tout ce qui se trouve sous l’arbre ce qui peut rendre les carrosseries des voitures ou le mobilier de jardin collant.

Carte d'identité

Tigre du platane adulte (c) Gyorgy Csoka, Hungary Forest Research Institute, Bugwood.org
Corythucha ciliata
j f m a m j j a s o n d
adultes abrités sous les écorces s'exfoliant jeunes pousses, feuillage tous

Les tigres du platane vivent en colonie sous les feuilles de platanes. Les piqures leur permettant de se nourrir du contenu des feuilles causent des décolorations et un affaiblissement des arbres.

Les piqures affaiblissent les arbres qui perdent parfois leurs feuilles précocement. De très grosses attaques plusieurs années successives peuvent conduire à un dépérissement de l’arbre.

Toutefois, la majorité des nuisances causées par les tigres sont dues aux dépôts de miellat. Ces dépôts sucrés et collant peuvent dégrader la peinture ou rendre le sol glissant.

Ce petit insecte aux ailes transparentes, peut réaliser 3 à 4 générations par an. Il est capable de résister au gel caché sous les écorces s’exfoliant des troncs de platane. Au printemps, les insectes remontent vers la cime de l’arbre et commencent à s’y nourrir.

Ce tigre est arrivé en France dans les années 70 à Antibes, il a depuis colonisé les platanes dans tout le pays.

En hiver, vérifiez la présence de ces insectes en décollant délicatement un morceau d’écorce de platane. Vous trouverez les insectes hivernants ce qui vous permettra d’évaluer l’infestation.

Attirez les prédateurs naturels des tigres (chrysope) en installant des fleurs à nectar dans votre jardin.

Deux nématodes entomopathogènes du genre Steinernema sont efficaces sur les insectes présent sous les écorces avant leur remontée vers le feuillage. Ils peuvent également être répandus sur le feuillage au printemps ou à l’été.

Les chrysopes attaquent les premiers stades larvaires du tigre ce qui aide à limiter la population. Elles peuvent être déposées sous forme d’oeufs sur le feuillage en juin.

Ces deux auxiliaires ont été révélés par l’étude PETAAL.

Recherchez les produits autorisés pour l’usage prévu portant la mention « Emploi Autorisé au Jardin » (EAJ) sur le site e-phy.