Rosier – Mildiou


Les premières infections de ce champignon pathogène, au printemps, sont assurées par la production de sporange.

Carte d'identité

Mildiou rosier - (C) Florida Division of Plant Industry , Florida Department of Agriculture and Consumer Services, Bugwood
Peronospora sparsa
j f m a m j j a s o n d
températures modérées et humidité importante
tous

Des taches brun clair, desséchées, nettement cernées de pourpre apparaissent sur la face supérieure de la feuille. Les taches sont souvent délimitées par les nervures prenant un aspect de mosaïque et un léger feutrage blanc-grisâtre s’installe à la face inférieure. Les feuilles finissent par flétrir puis sécher et tomber.

Des taches similaires peuvent apparaître sur les rameaux, et évoluent fréquemment sous forme de crevasses longitudinales et de chancres.

Un brunissement des bourgeons floraux, entraînant leur avortement, peut également se produire en cas d’attaques importantes.

Les premières infections de ce champignon pathogène, au printemps, sont assurées par la production de sporange (structure végétale produisant des spores). Une humidité de l’air importante (>85%) pendant au moins 4h consécutives et des températures modérées (<25°C) sont favorables au développement de ces sporanges qui infecteront ensuite de nouveaux tissus en produisant un tube germinatif. Une exposition d’au moins 24h à des températures supérieures à 27°C entraîne la destruction des sporanges, arrêtant ainsi l’évolution du champignon. De ce fait la maladie sévit sporadiquement. Le champignon passe l’hiver dans les tissus des feuilles tombées au sol. Les sporanges survivent et restent viables pendant un mois sur des feuilles desséchées, mais ne survivent pas à des températures inférieures à 5°C.

Les premiers symptômes apparaissent souvent sous la forme de taches huileuses jaunâtres avec feutrage au revers des feuilles.

Le duvet qui apparaît sous les feuilles est dû à la production de spores. Ensuite les parties atteintes se nécrosent.

Cultiver des variétés résistantes à cette maladie.

Eviter les excès d’humidité. Préférez les arrosages au pied ou arrosez par aspersion uniquement le matin pour favoriser un ressuyage rapide des feuilles.

Eliminer les rameaux et feuilles atteints grâce à une taille, ne pas les mettre dans le compost.

Distancez suffisamment les plants pour favorisez l’aération et le séchage rapide des feuilles après la pluie, ce qui limite la contamination.

Une macération de sauge pourrait aider les plantes à résister aux attaques de ces champignons.

L’efficacité de ces préparations n’est cependant pas démontrée scientifiquement à ce jour.